50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS2019
(Last Updated On: 8 juillet 2019)

A&$ : Quand HOMUNITY a-t-il été lancé et quelle était l’ambition de ses fondateurs au départ ?

Antoine Tillet : Homunity a été créée en 2014. Dès le départ, l’ambition a été de rendre accessible à tous l’investissement dans l’immobilier. Grâce à notre plateforme il est possible d’investir à partir de 1 000 € dans l’immobilier et sur l’ensemble du territoire métropolitain. L’horizon de placement est relativement court, à savoir entre 12 à 24 mois.

 

50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS2019

A&$ : Aujourd’hui, qu’est-ce qui différencie HOMUNITY des autres plateformes ?

Antoine Tillet @homunity : Nous sommes la première plateforme de #crowdfunding française spécialisée dans l’immobilierClick to Tweet

Antoine Tillet : Homunity se différencie par sa position sur le marché. En effet nous sommes la première plateforme de crowdfunding française spécialisée dans l’immobilier. Cela nous permet de nous concentrer sur notre cœur de métier à savoir le financement d’acteurs de l’immobilier. Avec une structuration interne efficiente nous continuons à proposer un service d’investissement sans frais pour notre communauté quand d’autres plateformes mettent en place des frais aux investisseurs.

Un des points différenciant est certainement la qualité de nos relations avec nos promoteurs et la qualité de notre processus d’audit. En effet, nous sommes la plateforme spécialisée qui propose le plus de projets différents tout en conservant un taux de défaut à 0 % (idem pour le taux de retard). Les promoteurs nous font confiance et cela se ressent dans l’évolution de notre société et sa croissance constante. Enfin, nous souhaitons récompenser nos investisseurs avec un système d’affiliation unique et une prime de parrainage de 100€.

A&$ : HOMUNITY a récemment été acquis par la plateforme de Crowdlending CREDIT.FR (groupe Tikehau Capital). Pourquoi cette consolidation ? Qu’est ce qui a changé chez vous depuis ?

Antoine Tillet : Homunity a intégré le groupe TIKEHAU CAPITAL le Mercredi 23 janvier 2019 à la suite de l’annonce de son rachat par Credit.fr. C’est une nouvelle étape que nous abordons avec enthousiasme. Notre organisation reste la même, nous n’avons pas changé notre manière de procéder en interne.

Ce rapprochement va nous permettre de diversifier notre funding grâce à l’apport d’investisseurs institutionnels et particuliers, et ainsi d’améliorer encore la pertinence de notre offre pour les promoteurs. Aujourd’hui, 95% des investisseurs de la plateforme sont des particuliers et 5% sont des entreprises. Grâce à la loi Pacte, le plafond par collecte est relevé à 8 millions d’euros, contre 2,5 millions hier. D’où l’intérêt de s’appuyer sur TIKEHAU CAPITAL qui nous permettra d’accéder à des investisseurs institutionnels de manière à mieux accompagner les promoteurs dans leurs projets.

A&$ : HOMUNITY a récemment dépassé les 50 Millions levés sur la plateforme. Comment expliquez-vous une telle croissance et comment voyez-vous le marché de l’immobilier participatif sur les 3 à 5 prochaines années

Antoine Tillet : Avec plus de 24 millions d’euros levés depuis le 1er janvier 2019 nous avons franchi le cap des 50 millions d’euros collectés sur la plateforme au second trimestre de l’année. Depuis 2014 nous enregistrons une croissance constante que ce soit en termes de projets financés et de montants levés (+220 % en 2017 et +250 % en 2018). Cette croissance suit les évolutions du secteur en atteste les chiffres communiqués par le baromètre du crowdfunding immobilier « Hellocrowdfunding ».

Cette croissance du marché est dû à plusieurs facteurs. Tout d’abord, alors qu’il y a encore quelques années le terme de « financement participatif » était exclusivement lié à des campagnes de dons ou de prêt dans des secteurs spécifiques comme la musique, la culture ou des événements à portée sociale, aujourd’hui de plus en plus d’investisseurs connaissent l’investissement immobilier participatif et comprennent son intérêt.

Côté promoteurs, de nouveaux acteurs ont fait leur apparition sur le marché également. Pour Homunity, notre croissance s’explique certainement par les différents choix stratégiques pris depuis 5 ans qui ont rapidement permis de valider financièrement notre modèle économique et par nos choix de recrutement. En effet, en interne, nous avons renforcé et étoffé notre équipe avec de nouvelles arrivées sur notre pôle audit et analyse. Il était important de ne pas sacrifier la qualité des programmes pour notre développement et de conserver le taux de défaut le plus bas du marché (ndlr : 0% à date).

Avec la diversification des opérations immobilières proposées, nous avons également fait le choix d’élargir les compétences professionnelles de notre comité d’experts externe, incluant désormais des spécialistes en projets de rénovation (marchand de biens) ou d’aménagement foncier (qui peuvent avoir des montages financiers particuliers).

Le marché de l’immobilier participatif devrait continuer à croître à court et moyen terme. Le besoin en fonds propres pour les opérateurs est estimé à plus de deux milliards d’euros, ce qui laisse une profondeur de marché importante. Par ailleurs, le législateur est à l’écoute du secteur et les derniers avancements avec la promulgation de la loi PACTE devraient contribuer à accélérer cette croissance. Enfin le secteur devrait connaitre une consolidation avec le rapprochement de plateforme avec d’autres acteurs de la finance.

A&$ : Quelles sont actuellement vos priorités en termes de développement ?

Antoine Tillet @homunity : Nous ambitionnons de doubler notre volume de collecte pour cette année 2019 en levant 50 millions d’euros #CrowdfundingClick to Tweet

50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS2019

Antoine Tillet : Nous ambitionnons de doubler notre volume de collecte pour cette année 2019 en levant 50 millions d’euros. Ainsi nos priorités en termes de développement sont triples : augmenter notre communauté d‘investisseurs, devenir la référence auprès des opérateurs immobiliers en tant que solution d’apport en fonds propres et conserver un taux de défaut au plus bas avec une sélection toujours aussi rigoureuse des projets.

A&$ : La Flat Tax a-t-elle été bénéfique à votre marché ? Avez-vous observé une différence dans le comportement des investisseurs ? La loi PACTE qui vient d’être adoptée va-t-elle également impacter positivement votre marché et si oui de quelle manière ?

Antoine Tillet : Avant la mise en place du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), les revenus des obligations étaient soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Ainsi en fonction de la tranche d’imposition, un taux de 0 % à 45 % était appliqué. Par ailleurs, des prélèvements sociaux de 15,5 % devaient aussi être payés avec l’impôt sur le revenu.

Depuis le 1er janvier 2018, le revenu des obligations est soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), soit une taxe unique plafonnée à 30 % décomposée ainsi :

  • Les Prélèvements sociaux : 17,20% sur le montant brut des intérêts
  • Le Prélèvement Forfaitaire Non Libératoire du paiement de l’impôt sur le revenu : un acompte de 12,80% sur le montant brut des intérêts.

En rendant, la fiscalité des titres participatifs immobiliers plus lisible nous avons constaté un intérêt croissant pour ce placement. Cela a notamment eu un effet positif dans la prise de décision de plus gros investisseurs qui étaient attirés par ce placement intéressant pour diversifier leurs actifs mais qui restaient réticents face à une imposition supérieure à 30 %. Pour les personnes aux TMI faibles, ils ont toujours la possibilité de demander à être imposé selon l’ancien barème et n’ont donc pas été impactés par la Flat Tax.

La récente promulgation de la loi PACTE est un signal très positif pour le secteur avec plusieurs mesures phares qui marquent une étape importante pour la transformation du crowdfunding français.

50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS2019

loi pacte crowdfunding

loi pacte crowdfunding

  • L’augmentation du plafond pour les levées de fonds : le seuil de collecte par projet passe de 2,5 millions à 8 millions d’euros.
  • L’intégration des titres d’investissement participatif, dont les obligations à taux fixes, au sein du PEA-PME. Cela permet d’accéder à un régime fiscal favorable avec une exonération d’impôts sur le revenu des intérêts au bout de 5 ans.
  • Recentrer les investisseurs au cœur de notre métier, l’AMF se voit doter davantage de moyens pour réguler le secteur afin de sanctionner efficacement les sites frauduleux. Il sera également demandé aux plateformes de communiqué de manière plus transparente sur les taux de défaut ainsi que sur les critères de sélections des projets.

A&$ : HOMUNITY propose actuellement un ticket d’entrée de 1 000€ minimum pour investir sur une opération immobilière. Certains de vos confrères sont passés à 100€ pour faciliter le processus de diversification des plus petits portefeuilles. Pensez-vous que c’est une bonne idée où faut-il rester sur 1 000€ ?

Antoine Tillet : Il existe plusieurs positionnements et certaines plateformes ont fait le choix de baisser le ticket d’entrée à 100€ voir en deçà. Toutefois, force est de constater que, ce choix n’est pas compatible avec notre modèle économique et peut impacter la rentabilité des structures.

A&$ : Quand on parle de crowdfunding on évoque le besoin de diversification tant en termes de nombre de projet que de promoteurs pour limiter les risques. Quelles recommandations HOMUNITY fait-il à ses prêteurs pour avoir un portefeuille bien diversifié ?

Antoine Tillet : La première recommandation que nous apportons à nos investisseurs consiste à investir dans plusieurs classes d’actifs via différents supports afin de réduire le risque global du portefeuille.

Concernant le crowdfunding immobilier nous avons mis en place un espace conseil permettant à chacun de déterminer quel est son profil : Prudent / Equilibré / Dynamique. Pour cela nous nous basons sur plusieurs éléments : le patrimoine, les revenus, l’épargne disponible, etc… En fonction de cela nous préconisons de réaliser des investissements qui représentent entre 5 et 10% du patrimoine global de l’investisseur.

50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS2019

Enfin, sur la plateforme nous conseillons à chacun de diversifier sur différents projets par type d’opération et selon l’opérateur.

A&$ : Credit.fr a évoqué plusieurs fois sa volonté d’aller sur le marché international. Qu’en est t’il d’HOMUNITY ? Est-ce également l’une de vos ambitions ?

Antoine Tillet :  Credit.fr a effectivement évoqué la possibilité d’étendre son champ d’action et d’aller sur le marché international.

Concernant le crowdfunding immobilier, les derniers chiffres font apparaître un besoin en fonds propres de 2 Mds d’euros pour les opérateurs immobiliers en France métropolitaine. Ainsi la profondeur de marché est telle que nous allons nous centrer sur la France à court et moyen terme. De plus le modèle français du financement de l’immobilier répond à une réglementation très spécifique.

A&$ : D’autres points que vous souhaiteriez partager avec nos lecteurs ?

Antoine Tillet : Peu d’investisseurs sont au courant mais nous avons une équipe de conseillers disponibles et à l’écoute. Nous proposons des consultations téléphoniques gratuites afin de vous conseiller sur les collectes en cours, la fiscalité des titres participatifs ou encore pour cibler vos besoins. N’hésitez pas à nous contacter par mail ou bien directement par téléphone au service relation investisseurs.

En ce moment 100€ offerts au parrain pour 1000€ prêtés par le filleul

A Lire également  Bilan 2018 du crowdfunding immobilier

NewsletterA&$

Inscrivez vous pour recevoir les dernières news 

En ce moment 800€ offerts sur vos premiers investissements

Pour finaliser votre inscription veuillez cliquer sur l'email que vous venez de recevoir (Éventuellement vérifiez vos courriers indésirables)

12 Partages
Tweetez6
Partagez
Partagez6
Enregistrer
Email