50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS19
(Last Updated On: 25 octobre 2020)
 Yoann Coumes-Gauchet

Yoann Coumes-Gauchet

Directeur Général Opérationnel de WeShareBonds

A&$ : WESHAREBONDS annonce ce jour, qu’à partir du 1er décembre le minimum d’investissement passera de 50€ à 1000€ ? Pourquoi un tel changement alors que le monde du Crowdlending est majoritairement sur un ticket d’entrée de 20 à 50€ ?

 Yoann Coumes-Gauchet : Pour les investisseurs qui s’inscriront ou compléteront leur profil après le 1er décembre, le minimum d’investissement passera effectivement à 1.000€. Pour nos membres historiques, tous ceux qui investissent déjà à nos côtés ou qui s’inscriront et compléteront leur profil d’ici le 1er décembre, rien ne change : ils pourront continuer d’investir dans tous nos projets à partir de 50€. C’est un bon moyen pour nous de remercier nos clients historiques, dont certains nous ont accompagné depuis nos débuts en 2016 ! 

C’est également l’occasion pour de nouveaux investisseurs de découvrir WeShareBonds, et pour nos clients historiques de parrainer leurs proches, afin de partager cette petite exception que d’investir en crowdfunding immobilier et en crowdlending à partir de 50€.

50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS19

 En effet nos investisseurs l’auront noté, nous proposons de plus en plus de projets immobiliers. Marché sur lequel le ticket minimum se situe aujourd’hui entre 1.000 et 2.000€ sur la plupart des plateformes, et sur lequel tous les prêteurs inscrits n’ont pas le temps de se positionner sur les opérations présentées (premier arrivé, premier servi). Limiter le nombre de clients sur WeShareBonds, c’est donc aussi permettre à chacun de se positionner sur nos opérations et de diversifier son portefeuille.

A&$ : Vous indiquez que tous les investisseurs inscrits avant le 30 novembre pourront encore prêter à partir de 50€ ? Est-ce un avantage avec une durée limitée ou les investisseurs pourront-ils conserver cet avantage dans le temps ?

Yoann Coumes-GauchetNos investisseurs historiques, et tous les investisseurs qui s’inscriront et compléteront leur profil avant le 1er décembre, conserveront cet avantage dans le temps. Ils pourront investir à partir de 50€ dans les opérations de crédit aux PME, activité historique que bien sûr nous poursuivons, mais aussi dans les opérations de crowdfunding immobilier que nous proposons désormais régulièrement.

 Pour bénéficier de cet avantage, il suffit donc de se rendre sur WeShareBonds, de s’inscrire et de compléter son profil investisseur. Il n’est pas nécessaire d’investir si aucun projet ne correspond à vos critères sur le moment.

A&$ : WESHAREBONDS a toujours eu un positionnement assez PREMIUM, avec des montants d’emprunts élevés et des fiches projets très détaillées. En passant le ticket d’entrée à 1000€, y a-t-il une volonté de créer également une communauté d’investisseurs également un peu plus prémium ?

Yoann Coumes-GauchetEn 2016 lorsque nous avons mis en ligne nos premières opérations, notre ambition était relativement simple : nous souhaitions financer des entrepreneurs, responsables et performants, acteurs de notre économie, et donner les moyens aux investisseurs d’analyser en détail chaque opération pour se forger leur propre avis, et choisir d’investir à nos côtés.

 Cette ambition nous anime toujours, mais elle s’est simplement enrichie de notre expérience des 5 années passées. Nous avons constaté des disparités fortes dans le public auquel nous nous adressons : des disparités de revenus bien sûr, mais aussi des disparités dans l’appréhension du risque. Nous avons également constaté que notre approche n’était effectivement pas la norme : nous proposons des fiches projets détaillées, des opérations importantes et bien structurées (j’engage chaque prêteur à lire au moins une fois un contrat obligataire WeShareBonds), et un service client que nous voulons présent et de qualité. Et bien sûr nous investissons dans nos propres opérations, aux mêmes conditions.

 Restreindre le nombre d’investisseurs sur WeShareBonds à nos clients historiques et à de nouveaux investisseurs à 1.000€, nous permettra de leur consacrer plus de temps. Et c’est aussi faire le choix de prendre le temps d’améliorer la plateforme, l’expérience investisseur, et de renforcer notre démarche pédagogique.

A&$ : Dans le crowdlending, il y a un consensus sur le fait qu’il est important de diversifier. On trouve des recommandations allant de 50 à 150 projets. Avec un ticket d’entrée de 1000€ n’avez-vous pas peur qu’il soit plus compliqué de diversifier. Quelle sera votre recommandation, en terme de nombre de projets ?

Yoann Coumes-GauchetIl faut bel et bien diversifier son portefeuille, afin de se prémunir des risques liés à l’investissement dans des sociétés non cotées. Et il est important de rappeler que plus le rendement proposé est élevé, plus le risque associé l’est aussi. Mais là où certains réclament une diversification en masse, nous privilégions une approche plus modérée : qualité, compréhension, et diversification adaptée.

 Cette approche du risque nécessite compréhension et pédagogie, mais aussi une forte responsabilisation de nos investisseurs : on n’investit pas dans ce que l’on ne comprend pas. Et nous voulons que chacun de nos investisseurs comprenne les opérations que nous proposons, le travail d’analyse et de structuration que nous effectuons, et puisse être accompagné de la meilleure manière qui soit dans sa décision d’investissement.

 Nous allons donc beaucoup travailler dans les mois et années qui viennent avec nos investisseurs historiques et futurs, à 50€ comme à 1.000€, pour renforcer notre démarche pédagogique, qui est et reste au cœur de notre projet, afin d’améliorer encore notre expérience d’investissement, pour le bénéfice de tous.

A&$ : En relevant votre ticket d’entrée à 1000€, vous vous alignez avec la grande majorité des plateformes de Crowdfunding immobilier. Est-ce annonciateur d’une volonté de Wesharebonds de proposer une proportion plus élevée de projets immobiliers ? `

Yoann Coumes-GauchetNous continuerons de proposer des crédits de PME ciblées (financements court-terme dits structurés, comme Alma, sociétés avec impact covid limité, comme PFP, et des opérations de croissance externe pertinentes, comme le projet G. qui arrive lundi).

 Mais comme nous l’avons fait depuis juillet 2016 avec notre premier projet immobilier, et surtout depuis 2020 avec une accélération des opérations immobilières mises en ligne sur WeShareBonds, nous allons proposer de plus en plus de projets de crowdfunding immobilier. De nombreuses foncières, qui sont devenues notre spécialité immobilière, mais aussi comme nos confrères des opérations de marchand de biens et de promotion immobilière.

 Ces opérations seront toujours proposées dans le respect de notre ADN : vous retrouverez des fiches projets détaillées (info mémo complet, vidéo de l’analyste, webinar…), une structuration sur-mesure sur chaque opération afin de protéger les intérêts des investisseurs, et une équipe à votre disposition pour répondre à vos questions et vous permettre de prendre sereinement votre décision d’investissement.

A&$ : Le monde du crowdfunding étant relativement jeune, on peut considérer que toutes sont des startups qui sont dans une logique de fort développement et de gains de part de marché. N’avez-vous pas peur qu’en augmentant le ticket d’entrée, la communauté d’investisseurs WeShareBonds ne se développe pas aussi vite que certains de vos concurrents et éventuellement puisse impacter sur le long terme la valorisation d’une entreprise comme la vôtre ?

Yoann Coumes-GauchetNous vous sommes reconnaissant de vous soucier de notre valorisation, c’est un sujet que je crois nous n’avons jamais abordé avec un média. WeShareBonds n’aura jamais pour ambition de cumuler le plus grand nombre d’investisseurs, ou le plus grand nombre de projets financés, si c’est au détriment de la rentabilité de notre portefeuille et de celui de nos investisseurs. 

 Notre rendement net de défaut depuis notre lancement en 2016 est de 6,8%/an à date*. Dans le crédit aux entreprises, il n’existe pas en France, à notre connaissance, de plateforme dédiée aux financements dette privée des PME (et TPE) qui aurait fait mieux sur ce critère précisément. C’est la part de marché qui nous intéresse, la marche du podium que nous visons. Nous allons donc poursuivre notre développement sur ce marché, et sur celui du crowdfunding immobilier, en respectant la même rigueur et en visant le même objectif : être meilleurs sur ce qui compte réellement pour nos clients.

 *les performances passées ne prejugent pas des performances futures, et l’investissement dans des sociétés non cotées présente des risques. 

A&$ : Ces derniers mois, WeShareBonds a apporté de nombreuses évolutions notamment au niveau du tableau de bord, et vous nous avez indiqué être en train de refondre la page statistique. Allez-vous comme une grande majorité des plateformes adopter le format mis en œuvre par Financement Participatif France ? A noter que de nombreuses plateformes non membre FPF ont adopté ce format.

Yoann Coumes-Gauchet En limitant le nombre d’investisseurs sur la plateforme, nous avons aussi fait le choix de prendre plus de temps pour nous focaliser sur nos chantiers techniques, et sur l’amélioration de la plateforme et de l’expérience utilisateur. Nous allons donc poursuivre la refonte de nos interfaces, en intégrant notamment l’aspect pédagogique qui est au cœur de notre projet, et refondre notre page statistiques afin que nos investisseurs et futurs investisseurs puissent mieux comparer nos performances à celles du marché.

 À ce titre le travail d’uniformisation réalisé par Financement Participatif France est une initiative remarquable, même si toutes les plateformes ne sont pas tenues de l’appliquer et qu’il adviendra aux investisseurs de s’assurer de la fiabilité de la comparaison tant que le régulateur n’aura pas tranché sur ce sujet. Nous intégrerons donc ces tableaux permettant aux plus studieux de comparer toutes les plateformes sur des dizaines de critères, que nous enrichirons d’informations plus simples et immédiates pour ceux qui voudraient connaître le rendement réel d’un investissement sur WeShareBonds.

A&$ : D’autres choses que vous souhaiteriez partager avec nos lecteurs ?

Yoann Coumes-GauchetNombreux sont vos lecteurs à investir sur WeShareBonds, un grand nombre depuis de nombreuses années maintenant. Nous souhaitions donc les remercier. Ils nous font confiance. Ils ont investi une partie de leur patrimoine à nos côtés dans les entreprises et les opérations immobilières que nous sélectionnons. Cela représente beaucoup pour eux et pour nous, et pour tous les entrepreneurs que nous finançons.

 Conserver un ticket minimum à 50€ pour tous nos investisseurs historiques et tous les investisseurs qui s’inscriront et complèteront leur profil d’ici le 1er décembre, c’est vous remercier pour votre engagement à nos côtés, et poursuivre ensemble le développement de WeShareBonds.

Partagez votre avis sur Wesharebonds via le forum de discussion.

Exclusif 30€ au lieu de 25€ Offerts pour 200€ prêtés sur WESHAREBONDS

A Lire également  Baromètre des taux et durées du CrowdFunding 2020
g: cached@1607094834 -->