50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS19
(Last Updated On: 28 février 2020)

À la base de notre alimentation quotidienne, l’agriculture fait aujourd’hui face à un défi majeur : nourrir des milliards d’individus en préservant notre planète. Face à ces enjeux, les agriculteurs doivent se réinventer, et de ce fait, investir dans des outils ou modes de production nécessitant des investissements importants. Il est donc primordiale de soutenir ce secteur innovant, duquel dépend directement l’avenir des générations futures.

La France : dans les premières puissances agricoles européenne

Conversion en bio d'une exploitation agricole

Conversion en bio d’une exploitation agricole

La production agricole de la France est estimée à 73 milliards d’euros en 2018, soit 16,9% de la production européenne. Ce chiffre, en constante augmentation, traduit la puissance de notre agriculture. Les exportations de produits agricoles et produits agroalimentaires ont atteint 6,6 milliards d’euros d’excédent commercial en 2018 et ce qui représente une augmentation de 12% par rapport à 2017. Enfin, le nombre de défaillances d’entreprises dans le secteur agricole connaît un recul très important avec avec une diminution d’environ 10,6%, une tendance très encourageante, puisque c’est également un secteur qui présente le taux de liquidations judiciaires directe le plus faible*.

Financer la transition agricole

De nos jours, la prise de conscience citoyenne a changé le rapport des français avec leur agriculture. Ils sont de plus en plus nombreux à repenser leur mode de consommation, souhaitant accéder à une alimentation saine, locale, de qualité, et respectueuse de l’environnement. Le marché des produits issus de l’agriculture biologique ne cesse de croître (+17% en 2017). 

50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS19

La transition de nos modèles, et l’accès à des modes de productions plus durables,  nécessitent de forts investissements de la part des agriculteurs. À titre d’exemple, la durée d’une labellisation d’un produit en agriculture biologique est de 3 ans, quand les investissements nécessaires à cette transition sont immédiats. La suppression de l’utilisation de pesticides permet d’offrir des produits de meilleur qualité et surtout de protéger la santé des consommateurs mais demande plus de vigilance envers les cultures et l’emploi de plus de main d’oeuvre. Les fermes labellisées bio emploient jusqu’à plus de 59% que les fermes non bio**

Des besoins de financement auxquels les banques ne peuvent répondre seules

Les agriculteurs rencontrent souvent des difficultés à se financer exclusivement par les banques. Cette difficulté réside dans l’évaluation des risques par les banques, qui se basent généralement sur six éléments afin d’estimer la solvabilité d’un projet : l’historique, la capacité de remboursement, le partage de risque, le capital de l’entreprise, les garanties de l’emprunteur ainsi que les conditions du prêt. Mais ces critères sont tous influencés par les conditions climatiques, dont l’agriculture est tributaire, et qui impactent directement les récoltes, n’offrant pas une sécurité de revenus suffisante pour les organismes prêteurs. Cette variable ne permet pas toujours aux emprunteurs d’obtenir la totalité des financements nécessaires à leur projet. Afin d’octroyer un prêt bancaire, les banques sont amenées à demander une immobilisation de fonds propres, que l’agriculteur ne peut parfois pas fournir. C’est pour cette raison que le financement participatif représente une opportunité intéressante afin de compléter les besoins de financement des agriculteurs. 

MiiMOSA intègre ces critères et analyse en profondeur l’ensemble des projets grâce à une équipe d’experts financiers, spécialisée dans le secteur agricole. Ce projet, s’il répond à des critères financiers sûrs, est publié dans le but de faire appel à l’investissement des citoyens et/ou des personnes morales engagés. Que ce soit pour financer une partie d’un projet ou des fonds propres, le financement participatif est un système innovant qui permet aux agriculteurs de concrétiser leurs projets,  en favorisant l’acceptabilité territoriale de celui-ci et en développant sa notoriété. 

Vous avez envie d’investir dans l’agriculture et devenir les acteurs de votre alimentation et soutenir des projets durables ?  👉 RDV sur www.miimosa.com 

*toute activité confondue selon une étude d’Altares.
**source : agence bio

A Lire également  Tudigo, 280 partenaires pour mieux accompagner les projets à impact positif
8 Partages
Tweetez1
Partagez
Partagez7
Enregistrer
Email