(Last Updated On: 8 novembre 2017)
Interview de Nicolas Pereira – Fondateur & CEO SOLYLEND
4.5 (90%) 2 votes

Interview Cyril Tramon Wesharebonds

Après Cyril TRAMON CEO de WESHAREBONDS c’est à présent au tour de NICOLAS PEREIRA – Fondateur & CEO SOLYLEND  de se prêter au jeu des questions réponses pour nous faire partager sa vision du Crowdfunding et nous en dire un peu plus sur les spécificités de SOLYLEND, la nouvelle plateforme de CrowdLending lancée début 2017.

A&$Vous avez lancé en juin dernier la plateforme de financement participatfi SOLYLEND. Comment est venue l’idée ? 

Nicolas PEREIRA : SOLYLEND est née d’une double expérience, la première qui m’a amenée à découvrir la pauvreté des pays du Sud, et la seconde ici en Europe, où se sont succédé des crises financières sans précédent.

À 23 ans, j’ai débuté ma carrière professionnelle au contact des pays émergents et des populations les plus isolées de la planète, en Amérique du Sud ou en Afrique, et j’ai donc été confronté à un nouveau monde, au sud de notre Europe riche et développée, où la pauvreté était partout et les services de bases comme l’accès à l’énergie et à l’eau représentaient et représentent encore un défi de tous les jours pour des millions de gens.

Dans le même temps, je constate une folle énergie et motivation de ces mêmes populations pour s’en sortir. Ce que je vois également, c’est que les idées sont nombreuses pour inventer le monde demain, pour changer la situation dans laquelle ils sont et dont ils veulent sortir par la haut.

Malheureusement, dans ces pays peu développés, tout manque, des ressources et des infrastructures pérennes, un système éducatif viable, mais surtout des financements, pour développer son projet et créer une activité qui permettra de mieux vivre et de faire vivre mieux sa communauté. C’est ce premier constat qui alimente ma réflexion sur SOLYLEND.

Ma deuxième expérience, elle, intervient quelques années plus tard, en 2016, après deux crises économiques et financières successives dans les pays du Nord, j’ai pu constater autour de moi une méfiance grandissante des citoyens envers cette finance folle et les banques. Dans ma famille, chez mes amis, tout le monde développait une méfiance forte, voire un mépris pour ce secteur d’activité et la finance en général. Et ça a été le déclic.

Pourquoi ne pas créer un outil qui permettra de redonner du sens à l’épargne, de financer cette fameuse « économie réelle » dont tout le monde parle ? Mais aussi, à ce moment, j’ai l’intime conviction que nous entrons dans une ère nouvelle, celle de la transparence, de la preuve, et ajoute donc à ce projet de finance d’impact une notion de traçabilité qui me semble indispensable pour créer et redonner confiance à celles et ceux qui souhaient faire de leur épargne un outil de financement citoyen et responsable.

C’est ainsi que je créé SOLYLEND, un nouvel outil capable de renforcer la coopération Nord-Sud, une coopération qui connecterait des financeurs en quête de projets porteurs de sens et pour lesquels il est possible de mesurer concrètement l’impact (je les appelle les EpargnActeurs), avec des bénéficiaires qui verraient leur vie radicalement changer grâce aux projets soutenus par une communauté de prêteurs engagée et militante, au service de l’humain.

A&$SOLYLEND s’est lancé sur un marché à la fois très jeune mais dans lequel on trouve déjà de nombreux acteurs. Qu’est-ce qui différencie SOLYLEND des autres plateformes ? 

Nicolas PEREIRA : La différence se mesure en trois mots : Solidarité- Traçabilité – Impact

SOLYLEND est la seule plateforme à proposer de financer par le prêt des projets d’impact qui changent la vie des gens à grande échelle sur le terrain. Nous soutenons des entreprises ou des associations qui proposent des modèles de développement pour lesquels le changement d’échelle est possible avec à terme l’objectif de toucher des millions de personnes. Tout cela, nous le mesurons grâce à des partenaires spécialisés dans l’impact, et nous allons sur place comprendre comment les projets que nous finançons changent la vie des bénéficiaires finaux.

Nous sommes également très accès sur la communication, ce qui nous démarque fortement de nos concurrents ! Nous misons beaucoup sur notre communauté qui grandit très rapidement, et donc nous interragissons beaucoup avec elle. C’est aussi ce que l’on veut communiquer aux entreprises/associations qui nous choisissent, sur Solylend, leur projet sera visible, et elles en ont besoin.

A&$Quel bilan tirez-vous de vos premiers mois ? 

Nicolas PEREIRA : Le bilan des premiers mois est extrêmement positif , notre première campagne nous a permis de lever le plus grand montant jamais collecté pour une opération de lancement en France, avec plus de 100 000 euros. Et cela sur un projet d’impact à l’étranger. C’est une preuve (s’il en fallait une) que le sujet plait et qu’une communauté peut se constituer autour de ces enjeux. D’ailleurs notre communauté grandit rapidement, nous sommes désormais à plus de 3000 personnes qui nous suivent sur les réseaux sociaux et plus de 800 personnes inscrites à notre Newsletter.

Pour confirmer cette dynamique, nous avons lancé le 27 septembre une nouvelle campagne qui a atteint et dépassé son objectif de collecte de 40 000 euros en moins de 20 jours, alors même que nous avions prévu 30 jours ! C’est un nouveau record pour nous, et nous allons continuer sur cette lancée.

Par ailleurs, l’environnement est très favorable pour SOLYLEND , qui bénéficie qu’un soutien fort de nombreux acteurs. D’abord nous sommes accompagnés depuis notre démarrage par deux incubateurs bordelais, Bordeaux Technowest et Le Campament à Darwin. Sont venus ensuite des institutionnels, avec la BPI et la Région Nouvelle-Aquitaine, puis bientôt des partenariats avec la Banque Mondiale et la Caisse des dépôts sur le financement de projets à l’international. D’autres partenariats sont en cours de développement et nous permettront de nous positionner rapidement comme l’un des leaders du financement d’impact par le prêt.

SOLYLEND ambitionne de devenir le plus grand outil de financement d’impact citoyen Nord-Sud.Click to Tweet

Bonus 20€ pour 200€ prêté sur Lendix

A&$ : Vous avez fait le choix d’un positionnement autour de l’économie solidaire, le nom de la plateforme en est d’ailleurs une parfaite illustration. Du coup on s’attend à trouver une plateforme du type « Dons / Contreparties / taux réduit » mais vous proposez des taux de 4 à 8% et affichez l’ambition de devenir la première plateforme de financement. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre positionnement ?

Nicolas PEREIRA : Notre positionnement est plus large que l’économie solidaire, nous parlons plutôt d’économie d’impact. Notre plateforme ambitionne de devenir le plus grand outil de financement d’impact citoyen et Nord-Sud.

Sur certains projets, les taux proposés seront entre 3 et 4%, ils sont en général portés par des associations où les financements sont sécurisés et donc les risques faibles. Mais également des projets dont l’impact sera plus européen.

Sur d’autres projets, spécifiquement ceux dans les pays émergents, les structures qui font appel à nous n’ont en général comme alternative que d’emprunter sur place, dans les pays où les projets sont déployés. C’est là que notre projet prend tout son sens, puisque les taux d’emprunt dans les pays les moins développés sont en général autour de 20%. Les taux proposés sur SOLYLEND à ces porteurs de projet sont donc très intéressants pour eux, et renforcent même la viabilité de leur projet, tout en proposant à des épargnants habitués à des taux de rémunération de leur épargne  proche de 1% de financer des projets qui changent la vie des personnes bénéficiaires, tout en ayant une rémunération attractive ! C’est plus que du gagnant-gagnant, c’est le meilleure solution possible pour tout le monde.

A&$Quelles sont actuellement vos priorités en terme de développement ?

Nicolas PEREIRA : Nous nous concentrons sur les outils de fidélisation et de mobilisation de notre communauté, c’est une priorité absolue car c’est grâce à cette communauté que nous serons en mesure de financer des projets plus importants. Et même si nous avons une dynamique de croissance de notre communiqué qui est très bonne, cela reste un effort de chaque jour pour faire en sorte que cette communauté soit demain constituée de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Parallèlement à cela, nous travaillons sur des solutions techniques pour désintermédier et sécuriser les trasactions afin de préparer le financement de projets à l’international en direct.

Pour avancer sur l’ensemble de ces sujets, nous avons besoin de fonds, et c’est en ce sens que nous préparons notre première levée de fonds pour début 2018. Les discussions sont avancées avec plusieurs fonds et nous sommes confiants. Il manque encore quelques BA qui seraient les bienvenus sur ce premier tour de table.

A&$ :Quelle est selon vous la taille critique en termes de volume de chiffre d’affaires et de projets qu’il faut atteindre pour qu’une plateforme comme la vôtre devienne rentable ?

Nicolas PEREIRA : Nous prévoyons d’atteindre l’équilibre assez rapidement, et pour cela nous aurons besoin de financer 60 projets par an tout en accompagnant la croissance de nos équipes et la géographie de notre activité.

A&$Vous êtes-vous fixé un objectif de délai pour atteindre cette taille critique ?

Nicolas PEREIRA : Nous atteindrons cet objectif d’ici 2019, avec la mise en place d’une stratégie pertinente pour le recrutement de nouveaux projets qui passera par des partenariats partout dans le monde. Pour agrandir notre communauté, nous allons continuer à mettre la communication sur les enjeux de notre

A&$ : On observe plusieurs mouvements de rapprochement entre Plateformes de Lending et Banques. Que pensez-vous de ces mouvements et est-ce à terme une solution que vous pourriez envisager ?

Nicolas PEREIRA : Nous sommes nous aussi en contact avec certains acteurs bancaires, mais qui ne sont pas les grandes banques que nous connaissons. A terme, il nous semble pertinent voire indispensable de nous associer avec une banque éthique et solidaire afin de faire du co-financement de projets. C’est en cours de réflexion et d’avancement chez SOLYLEND. Nous aimerions pouvoir travailler avec la Nef, par exemple.

A&$ : Actuellement le nombre de prêteurs augmente plus vite que le nombre de projets. Y a-t-il réellement de la place pour un nouvel acteur alors que la concurrence entre plateforme est déjà très importante ?

Nicolas PEREIRA : La concurrence n’est pas un enjeu majeur, nous sommes encore sur un marché naissant. Le point essentiel sur lequel nous devrons nous démarquer, c’est notre communauté et notre force de communication des projets.

A&$ : SOLYLEND a-t-il des ambitions internationales ? Pourra-t-on un jour investir sur des projets à l’étranger ?

Nicolas PEREIRA : C’est évidemment la prochaine étape, nous souhaitons pouvoir proposer des projets dans d’autres pays, où cet avantage de taux sera d’autant plus pertinent.
Mais pour cela, il faut avoir une véritable expertise des projets dans les pays émergents, et nous avons la chance de détenir cette expérience et expertise. C’est donc une étape qui interviendra rapidement.

Nos dernières Interviews :

Interview Mowgli FRERE – Fondateur d’immocratie

Interview de Mowgli FRERE – Fondateur d’IMMOCRATIE. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futures d’IMMOCRATIE

Interview Jean CARVAJAL – CEO INVESTBOOK

Interview de Jean CARVAJAL – CEO et Fondateur INVESTBOOK. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futures d’INVESTBOOK

Interview Jean-Baptiste VAYLEUX – DG LYMO

Interview de Jean-Baptiste VAYLEUX – DG et Co-Fondateur LYMO. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futures de LYMO

Interview Grégoire LINDER – CEO RAIZERS France

Interview de Grégoire LINDER – CEO RAIZERS France. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futures de RAIZERS

Vidéo : Financer son stock via le financement participatif : L’exemple Trade Stock

Si le prêt IN FINE est un standard dans le monde du CrowdFunding immobilier, il est assez rare qu’il soit utilisé dans le cadre du financement des entreprises. Le prêt IN FINE n’est t’il dans certains cas pas plus adapté aux besoins des entreprises?

Interview Denis Granger, Fondateur de Myflexoffice, emprunteur sur LES ENTREPRÊTEURS

Denis GRANGER, Fondateur de MyFlexOffice partage son expérience d’emprunteur sur la plateforme LES ENTREPRÊTEURS. Découvrez les coulisses du projet.

30 € offerts pour 200 € prêtés avec le code BONUS30 sur WESHAREBONDS

Interview Nicolas Lesur, fondateur et président d’Unilend

Interview de Nicolas Lesur de la plateforme UNILEND. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs d’UNILEND

Interview François Fromaget – Co-Fondateur & CEO AgriLend

Interview de François Fromaget de la plateforme AgriLend. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs d’AgriLend

Interview Jérémie Benmoussa – Co-fondateur & CEO FUNDIMMO

Interview de Jérémie Benmoussa de la plateforme FUNDIMMO. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de FUNDIMMO

Interview de Nicolas Pereira – Fondateur & CEO SOLYLEND

Interview de Nicolas Pereira de la plateforme SOLYLEND. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de SOLYLEND

Gagner de l'argent avec Argent et Salaire

Newsletter A&$

INSCRIVEZ-VOUS pour recevoir les dernières news 

En BONUS : Plus de 400€ d'avantages sur les meilleures plateforrmes

Vous êtes à présent abonné à la Newsletter - Un mail de confirmation va vous être envoyé