(Last Updated On: 22 janvier 2017)
Interview de Joël Gaudeul, Directeur Marketing et Opérations, Bolden
4 (80%) 1 vote

Interview de Joël Gaudeul Bolden

Après Grégoire Wallaert de Tributille, Fabien Michel de Pretup et de Jean-Philippe Gontier de Les Entreprêters c’est au tour de Joël Gaudeul, Directeur Marketing & Opérations de la plateforme Bolden de se prêter au jeu des questions réponses pour nous faire partager sa vision du Crowdlending et nous en dire un peu plus sur les spécificités de Bolden.

Dans mon objectif de diversification des plateformes de financement participatifs dans lesquels j’investi, j’ai rejoins la plateforme Bolden en juin dernier en investissant sur 4 premiers projets me permettant ainsi d’appréhender la plateforme.

Bonus 20€ pour 200€ prêté sur Lendix

Lors de mon enquête sur le baromètre des taux pratiqués par les différentes plateformes de financement participatif, Bolden faisait parti des plateformes ayant l’un des meilleurs taux de rendement sur des durées relativement courtes (24 mois).

Ma soif d’en savoir plus sur cet acteur du CrowdLending m’a dirigé directement sur le formulaire de contact de la Plateforme pour une demande d’interview de Joël Gaudeul, demande qu’il a tout de suite acceptée.

A&$ : Quand Bolden a t’il été lancé ? Comment est venue l’idée ?

Joël Gaudeul : Tristan Grué a fondé Bolden en octobre 2014 après avoir passé 10 à Londres dans de grands groupes bancaires et avoir travaillé sur les problématiques de financement des PME. Issu d’une famille d’entrepreneurs, il a eu à cœur de faciliter l’accès au crédit pour les entrepreneurs désireux de développer leurs entreprises. Son expérience et le contexte législatif, avec le décret sur la finance participative, ont été les catalyseurs du lancement de Bolden.

A&$ : Bolden s’est lancé sur un marché à la fois très jeune mais dans lequel on trouve déjà de nombreux acteurs. Qu’est-ce qui différencie Bolden des autres plateformes ?

Joël Gaudeul :  Bolden est spécialisée dans les crédit court et moyen terme (1 à 3 ans) aux Très Petites Entreprises (TPE) établies (12 ans d’ancienneté en moyenne). Ce positionnement, notre capacité technologique, ainsi que l’accompagnement et le support client font de Bolden un acteur unique sur le marché.

Du côté des investisseurs, notre offre de packs financeurs nous permet aussi de nous distinguer en permettant de tirer pleinement parti de ce nouveau mode de financement : rendement optimisé grâce au réinvestissement automatique, diversification accrue des portefeuilles et gestion simplifiée.

A&$ : Quel bilan tirez-vous de vos premières années ?

Joël Gaudeul :  Après près de 2 ans sur ce marché, nous avons vu que l’exigence dans la sélectivité des projets est un facteur essentiel de la confiance que nous témoignent nos clients.

A&$ : Quelle est selon vous la taille critique en terme de volume de chiffres d’affaires et de projets qu’il faut atteindre pour qu’une plateforme comme la vôtre devienne rentable ?

Joël Gaudeul : A date, nous estimons qu’en fonction de sa structure de frais fixes, une plateforme doit effectuer entre 30 et 60 millions d’euros de prêts par an pour atteindre la rentabilité.

A&$ : Vous êtes-vous fixé un objectif de délai pour atteindre cette taille critique ? Se fera t’elle par la consolidation du marché qui a déjà un peu commencé avec le rachat de Finsquare par Lendix ?

Joël Gaudeul : Pour nous, il n’y a pas encore de phénomène de consolidation mais simplement une opportunité ponctuelle saisie par une plateforme du marché. Le marché français est très vaste et les acteurs majeurs se dessinent actuellement. Ils devraient atteindre leur taille critique dans les 6 prochains mois avec l’arrivée de plus en plus de fonds institutionnels intéressés par cette classe d’actifs.

A&$ : Quelles sont actuellement vos priorités ?

Joël Gaudeul : Nous nous concentrons sur l’accélération de la plateforme pour proposer toujours plus de projets de qualité à nos financeurs. Nous sommes aussi en train de faire évoluer notre offre pour accueillir des nouveaux profils d’investisseurs.

A&$ : La hantise des plateformes de prêt participatif c’est bien évidement les défauts de remboursement… Toutes les plateformes concentrent donc leurs efforts pour sélectionner les meilleurs projets et j’imagine que c’est le cas de Bolden. Faut t’il malgré tout s’y préparer ? Bolden sait t’il à l’avance comment il va gérer un tel cas si celui-ci devait malheureusement se produire ??

Joël Gaudeul : Bolden a mis en place un processus complet de recouvrement qui s’appuie sur un partenaire reconnu du marché. Nous avons en interne une procédure détaillée qui commence dès la détection d’une augmentation du risque sur un client. Le suivi continue des emprunteurs et nos outils de veille nous permettent d’anticiper de potentielles difficultés de remboursement et de mettre en place des actions préventives. Si la situation ne s’améliore pas nous essayons de trouver une solution amiable avec le chef d’entreprise. Enfin, si c’est nécessaire, nous entamons une procédure de recouvrement judiciaire. Tout au long de cette procédure et dès la détection du risque, nous tenons informés les financeurs concernés.

A&$ : On voit des plateformes type Prexem proposer des fonds de protection. Est-ce une bonne idée selon vous ? Faut t’il aller vers plus de protection des prêteurs ? Cela ne se fera t’il pas au détriment des taux d’intérêt ?

Joël Gaudeul : Le fonds de protection est une alternative viable aux offres d’assurance qui selon nous biaisent la perception du risque des particuliers et n’offrent pas de garanties satisfaisantes.

Lors de la création de Bolden, nous avons mis en place un fonds de protection similaire mais ne l’avons pas encore activé dans l’attente qu’il atteigne une taille critique. Ce fonds est alimenté par un pourcentage des sommes empruntées sur la plateforme.

A&$ : Bientôt les élections. Y a t’il une législation à faire évoluer dans le domaine du financement participatif ?

Joël Gaudeul : Nous sommes en attente d’une révision de la fiscalité appliquée à la finance participative.
Cette classe d’actif suppose un risque pris par les financeurs et contribue à alimenter l’économie réelle et à créer des emplois. Elle devrait donc permettre des avantages fiscaux.

A&$ : Lors de notre dernier baromètre des taux Bolden apparaissait comme l’une des plateformes qui propose les meilleurs taux sur des durées moyenne très courtes. Comment arrivez-vous à faire mieux que des plateformes Leaders type Lendix ou Unilend?

Joël Gaudeul : La typologie des PME de notre plateforme est différente de celle de nos concurrents. Nous privilégions des TPE et PME établies depuis plus de 12 ans avec un chiffre d’affaires de plus de 1 million d’euros. Leurs besoins sont sur des montants relativement faibles et sur des durées plus courtes (en moyenne 2 ans).

A&$ : Comment arrive t’on à obtenir des taux aussi élevés sur des projets que vous sélectionnez j’imagine avec des critères très strictes dans un contexte où les taux n’ont jamais été aussi bas ? Cela semble au final très paradoxal surtout sur des durées aussi courtes (Moyenne de 2 ans) ?

Joël Gaudeul : C’est la qualité de l’offre et sa nature qui fait que des entrepreneurs acceptent des taux plus élevés. Une très grande réactivité, pas de complexité administrative, pas de prises de garanties (personnelles ou nantissement), une offre transparente sans coûts cachés sont des éléments clés de la décision de nos emprunteurs.

Il s’agit aussi de pourvoir diversifier les sources de financement de leur PME et d’être moins dépendants des banques. Parfois c’est aussi la seule alternative face à l’incapacité des acteurs traditionnels de répondre à des besoins peu importants et touchant des projets immatériels.

A&$ : Dans l’un de ses derniers articles A&S notait une pénurie de projet due à une augmentation plus forte du nombre de prêteurs que du nombre de projets. Quelle est votre vision sur le sujet ?

Joël Gaudeul : Nous ne sommes pas inquiets sur une possible pénurie des projets. Cela reste un enjeu important, mais le marché continue d’être évangélisé et de nombreuses PME découvrent cette alternative.
Il faudra encore quelques années pour que le crowdlending soit perçu par les entrepreneurs comme un mode de financement à étudier systématiquement.

A&$ : D’autres choses que vous souhaiteriez partager avec nos lecteurs ?

Joël Gaudeul : Nous tenions à remercier les financeurs et entrepreneurs qui nous font confiance et qui chaque jour témoignent de cela sur notre site, auprès de la presse ou dans les avis publiés sur internet.

A&$ : Merci à vous Joël Gaudeul ! Bon développement à Bolden! On refait le point dans un an?

BOLDEN propose un bonus parrainage de 30€ pour 250€ prêtés. Si vous souhaitez en profiter, l’Inscription se fait ici.

Nos dernières Interviews :

Interview de Nicolas Pereira – Fondateur & CEO SOLYLEND

Interview de Nicolas Pereira de la plateforme SOLYLEND. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de SOLYLEND

Interview de Cyril TRAMON – CEO de WeShareBonds

Interview de Cyril Tramon de la plateforme WeShareBonds. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de WeShareBonds

Interview de Vincent Ricordeau – cofondateur de LENDOPOLIS

Interview de Vincent Ricordeau de la plateforme LENDOPOLIS. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de LENDOPOLIS

Interview de Yannig Roth – Directeur Marketing WISEED

Interview de Yannig Roth de la plateforme Wiseed. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de Wiseed

Interview de Frédéric Lévy Morelle – Fondateur et CEO de Look&FIn

Interview de Frédéric Lévy Morelle de la plateforme LOOK&FIN. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de LOOK&FIN

Interview d’Amaury Blais, CEO de LENDOSPHERE

Interview de Amaury Blais de la plateforme LENDOSPHERE. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de LENDOSPHERE

ABCARGENT - 57 idées pour gagner de l'argent

Interview de Valéry Giard, CEO et Fondateur de Prexem

Interview de Valéry Giard de la plateforme Prexem. Il nous livre sa vision du Crowdfunding et des perspectives futurs de Prexem

Interview d’Olivier Goy, CEO et Fondateur de LENDIX

Dans cette Interview, Olivier Goy, Fondateur et CEO de la plateforme de financement participatif LENDIX, nous livre sa vision du Crowdfunding et des spécificités de LENDIX

Interview de Thomas de BOURAYNE, CEO de Crédit.fr

Dans cette Interview, Thomas de BOURAYNE CEO de la plateforme de financement participatif CREDIT.FR, nous livre sa vision du Crowdfunding et des spécificités de CREDIT.FR.

Interview de Joël Gaudeul, Directeur Marketing et Opérations, Bolden

Dans cette Interview, Joël Gaudeul de la plateforme de financement participatif BOLDEN, nous livre sa vision du Crowdfunding et des spécificités de BOLDEN.

Bonus 30€ pour 2500€ prêté sur Bolden

En savoir plus sur les plateformes de crowdfunding

Annuaire du Crowdfunding : Toutes les informations sur BOLDEN

Crowdfunding : Le Baromètre des taux : Quels sont les meilleurs plateformes sur lesquels investir?

Test de la plateforme Lendix

Comparatif Lendix et Unilend dans cet article. Une occasion de faire un nouveau point sur les plateformes de financement participatif.

Gagner de l'argent avec Argent et Salaire

Newsletter A&$

Inscrivez vous pour recevoir les dernières news 

Vous êtes à présent abonné à la Newsletter