Typologie des projets en défaut

Home Forums Forum Projet CrowdFunding en défaut Typologie des projets en défaut

Ce sujet a 10 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Patrick Setzekorn, il y a 2 mois et 1 semaine.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #22974

    Patrick Setzekorn
    Admin bbPress

    Très intéressant l’analyse que vient de publier October sur les typologies de projets qui sont les plus à risque de défaut.

    Je retrouve bien dans mon portefeuille ce type de projet (projets de transmission / industrie et BTP / mais aussi petits commerçants…)

    A déplorer la fraude qui occupe aussi une place importante. Et vous des secteurs ou typologie de projets plus à risque que d’autres?

    Prêteur sur 1233 Projets via 20 Plateformes Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile, Wesharebonds, Fundimmo, Agrilend, Solyllend, Homunity, Lymo, Bienprêter, Miimosa, Enerfip

    Bonus 20€ pour 100€ prêté sur Credit.fr
    #23027

    tux
    Participant

    Je partage ton attrait pour cette analyse Patrick, très instructif.

    Personnellement, je blackliste les projets boulangeries et traiteurs.
    Sur les franchises j’ai également beaucoup de réserves.

    #23048

    Patrick Setzekorn
    Admin bbPress

    @tux,

    Pourquoi des réserves sur les franchises? A part peut être sur des franchises totalement inconnues… J’ai déjà prêté pour des franchises types Afflelou sans soucis. Pour ma part je n’ai pour l’instant pas rencontré de problème sur les projets de type franchise.

    Prêteur sur 1233 Projets via 20 Plateformes Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile, Wesharebonds, Fundimmo, Agrilend, Solyllend, Homunity, Lymo, Bienprêter, Miimosa, Enerfip

    #23049

    enr
    Participant

    Le message du directeur de crédit d’October frise la malhonnêteté intellectuelle à commencer par la forme : une interview avec des questions biaisées sans appuyer sur les éléments objectifs démontrant la mauvaise qualité des analyses (je ne parle pas ici des traductions approximatives et des copier/coller de textes à trou en fonction d’éléments basiques ni de l’absence de présentation d’atterrissage à défaut de comptes certifiés pour 2018 pour la plupart des derniers cas : je me réfère aux propres statistiques d’October (au format IFP) indiquant plus de défauts pour les projets notés B que les projets notés C : un comble !)

    je reconnais à October la transparence de leurs statistiques et leur réactivité, notamment pour informer sur les défauts. en revanche, leur volonté de présenter des dossiers coût que coûte nous a été extrêmement préjudiciable : des projets comme Institut Odontologics, Alkor Draka, Techninvest n’auraient jamais dû être proposés (ou alors à des taux reflétant le risque associé) puisqu’un peu de recherche sur internet dévoilait des éléments pas très clairs disponibles avant leur présentation.

    plutôt que de mettre en avant un backtesting flatteur à partir de nouveaux critères de sélection (les promesses n’engagent que ceux qui les croient : l’hécatombe de défauts lors de la dernière mensualité me laisse songeur …), j’aurais préféré un vrai mea culpa et un engagement à produire des analyses de meilleure qualité et proposer des taux plus en accord avec les risques pris.

    De même, mettre en avant le coût du risque de leur défaut à 1,4% seulement est peu honnête : cela s’appliquerait à des prêteurs présents depuis le début alors que l’inflation de défauts date de 2 ans (x5 en moins de 24 mois). de même, l’hypothèse d’équipondération est faussée par l’incapacité à présenter des projets de taille suffisante parfois pour pouvoir investir sur tous. je regrette également que les projets « réservés » aux institutionnels ne sont pas atteints par l’épidémie de défauts.

    Alors oui, il faut continuer à diversifier et équipondérer, mais il n’empêche que ma déception vis à vis d’October est à la hauteur de la confiance que je leur avais faite avec un modèle qui me paraissait sain et durable. Sans changement majeur de leur politique de risque (quitte à réduire le nombre de projets), je me désintéresserai de cette plateforme pour mieux diversifier sur d’autres; il y a des résultats qui ne trompent pas : aujourd’hui présent sur une dizaine de plateformes dont beaucoup ont été décriées (unilend, lendopolis), je subis de très loin les plus mauvaises performances sur October avec un TRI divisé par 2 et des gains négatifs à date. Ce constat risque d’être le même chez les autres prêteurs un peu matures qui ont eux aussi pris de plein fouet les rafales de défauts depuis 2 ans. j’ai certainement fait des erreurs mais je pense que je me serai détourné de certains dossiers si j’avais eu les informations apprises après investissement mais pourtant disponibles si les analystes avaient été plus curieux : on pourra me rétorquer que j’aurais pu l’être, il me semble que les frais facturés aux emprunteurs par la plateforme devraient entraîner une analyse plus professionnelle!

     

    #23050

    Patrick Setzekorn
    Admin bbPress

    Je retiens pour ma part plus le fait d’apporter un peu de transparence dans un sujet souvent tabou. Le back test n’a que peu de valeur et seul l’avenir dira si les améliorations apportées permettront d’améliorer les performances.

    S’il est vrai que les défauts se sont concentrés sur une période plus récente, toute analyse doit se faire sur des périodes suffisamment étendues pour avoir un minimum de validité. Cela ne me choque donc pas que l’analyse se soit faite que sur l’ensemble des 4 années et non sur une période récente plus restreinte.

    Sur October j’ai une durée moyenne de projet de 45,4 mois avec de nombreux projets qui atteignent même 84 mois (Total de plus de 350 projets). L’analyse ne pourra se faire que sur de très longues durées avec de bonnes et moins bonnes années.

    Je garde aussi en tête le modèle de base d’OCTOBER qui est basé sur le co-investissement. Aucune plateforme ne pourra durer dans le temps si elle n’arrive pas à concilier les 3 partis (Rentabilité d’October, Rentabilité pour l’investisseur et intérêt de l’emprunteur). Dans le cas d’October il y a la double contrainte de satisfaire à la fois l’investisseur particulier mais également l’institutionnel qui sera je pense encore plus intraitable… October le sait, s’il ne permet pas de générer un rendement suffisant, il ne pourra poursuivre son développement : Il n’a pas d’autre choix que de progresser s’il veut continuer à exister et se développer.

    Je pense qu’October a déjà mis un peu le pied sur la pédale de frein. Il était prévu 2 nouveaux pays en 2019 et 2 en 2020. Pour l’instant seul un nouveau pays a été lancé en 2019 et pour l’instant pas de perspective de lancement pour 2020. C’est sans doute aussi une façon de se capitaliser sur l’expérience acquise sans rajouter une nouvelle dose de risque.

    Prêteur sur 1233 Projets via 20 Plateformes Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile, Wesharebonds, Fundimmo, Agrilend, Solyllend, Homunity, Lymo, Bienprêter, Miimosa, Enerfip

    Bonus 20€ pour 100€ prêté sur Credit.fr
    #23051

    Patrick Setzekorn
    Admin bbPress

    Pour suivre un peu les évolutions je publie quelques notes intéressantes :

    Période du 15/11/18 au 06/06/19 : 0 projet October en défaut sur 82 auquel j’ai participé

    Période du 23/07/18 au 06/06/19 : 1 projet October en défaut sur 114 auquel j’ai participé

    Période du 06/06/18 au 06/06/19 : 3 projet October en défaut sur 137 auquel j’ai participé

    Période du 01/01/18 au 06/06/19 : 6 projets October en défaut sur 201 auquel j’ai participé

    Même si ces chiffres vont bien évidement évoluer et que forcément les projets les plus jeunes ont plus de chance de ne pas avoir de défaut, il est toujours bien de constater qu’il y a eu une baisse des projets qui tombent en défaut au bout de genre 2 à 3 mois. J’ai eu 5 ou 6 projets de ce type sur la première partie de 2018, mais je note que j’en ai aucun sur les 7 derniers mois et 1 seul sur les 11 derniers mois.

    Prêteur sur 1233 Projets via 20 Plateformes Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile, Wesharebonds, Fundimmo, Agrilend, Solyllend, Homunity, Lymo, Bienprêter, Miimosa, Enerfip

    #23052

    enr
    Participant

    le nombre de prêteurs actifs a doublé en 2 ans : 50% des prêteurs sont de facto exclus d’une analyse sur 4 ans!

    je suis d’accord avec ton analyse à ceci près que (1) je ne mettrai pas un gros billet que les institutionnels suivent de près leur position sur October (2) leur position n’est pas reflétée ds les TRI présentés car ils peuvent prendre des positions au-delà de 51% (les pertes sur Institut Orthodontics par exemple vont être monstrueuses pour eux au vu de la taille du notionnel qu’ils ont souscrit; a contrario, ils prennent 100% sur des projets qui ont de meilleures stats!).

    la prochaine campagne de levée de fonds October chez les institutionnels sera primordiale

    #23053

    tux
    Participant

    #Patrick,
    Justement en 6 mois je n’ai pas vu beaucoup de franchises connu en projet. J’ai participé par ex sur les projets fresh burritos ou anticafé que je classe en « exotique ». Je verrai dans le futur si je re-finance ce genre de franchise.

    #enr,
    En 6 mois, c’est sur October que j’ai vu passer les plus gros projets. Hormis ceux réservés aux institutionnels, il me semble plutôt facile de se placer sur la majorité d’entre eux.

    #23054

    Patrick Setzekorn
    Admin bbPress

    le nombre de prêteurs actifs a doublé en 2 ans : 50% des prêteurs sont de facto exclus d’une analyse sur 4 ans! j

    @enr La bourse connait aussi de bonne et moins bonne période. Quand on fait des stats en bourse on les fait sur au moins 10 ans. Si je me réfère à mon précédent post on peut aussi dire que tout ceux qui se sont inscrit depuis juillet 2018 (environ 4000 prêteurs) n’ont pas dû connaitre beaucoup de défaut puisque j’en ai 1 sur 114 prêts (j’ai participé à 80% des projets qu’October a présenté sur la période).

    C’est comme cela sur de nombreuses plateformes. Je prends d’ailleurs toujours le cas de Lendopolis. J’ai eu la chance de commencer à prêter en juin 2016. Ils sont actuellement à près de 20% de taux de défaut : Moi suis à 1,77% de défaut en montant sur 82 Projets… Donc  ceux qui ont prêté avant juin 2016 détestent Lendopolis et ceux qui ont prêté comme moi après ont de bien meilleures performances.

    Je ne trouve donc pas malhonnête qu’October se juge sur l’ensemble de ses 4 ans.

    Dans tous les cas je reste très vigilant et continu de surveiller de près les performances.

    @enr sur les institutionnels : J’imagine qu’October applique le principe de ne pas trop surpondérer en montant un projet par rapport à un autre pour éviter qu’un unique projet plombe complètement les performances. S’ils arrivent à répartir un même montant sur 100 à 200 projets je pense que cela ne doit pas trop les pénaliser

    @tux, Lendopolis avait de nombreux projets de type Franchise. Maintenant qu’ils ont arrêté leurs activité d’IFP c’est à priori Les Entrepêteurs qui va récupérer ce marché.

    Prêteur sur 1233 Projets via 20 Plateformes Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile, Wesharebonds, Fundimmo, Agrilend, Solyllend, Homunity, Lymo, Bienprêter, Miimosa, Enerfip

    Bonus 100€ pour les parrains Homunity
    #23055

    enr
    Participant

    october se juge sur la période qui les arrange.

    je suis ravi de tes statistiques, moi j’observe celles qui sont prévues par le régulateur (qu’October est d’ailleurs un des seuls à respecter!) : taux de défaillance IFP (https://fr.october.eu/statistiques/)

    je constate que  l’indicateur « Moyenne du nombre de projets en défaut sur les 3 mois précédents » était au 31/05/17 de 0,57% et est passé au 30/04/19 à 10,31% soit 20 fois plus: que dire de plus?

    c’est étrange de présenter tes stats en indiquant :

    Période du 15/11/18 au 06/06/19 : 0 projet October en défaut sur 82 auquel j’ai participé

    en effet, un projet (Alkor Draka) financé le 11/11/18, soit 4 jours avant ton début de période a planté 2801 prêteurs (un record à ma connaissance) de 75% de leur investissement (presque un autre record) : il faudra entre 20 et 40 projets (suivant la durée et le taux) arrivant à terme pour recouvrer une telle perte.

    ça me fait plaisir de savoir qu’october ne reste pas les bras croisés : « Suite à la mise en redressement judiciaire de la société Alkor Draka nous avons engagé des discussions avec le PDG pour lui rappeler ses obligations contractuelles. »

    J’aurais préféré qu’ils creusent un peu plus le dossier : je peux si besoin retrouver 2 ou 3 autres dossiers pour lesquels on a un redressement judiciaire au bout de qqs mois …

     

    #23057

    Patrick Setzekorn
    Admin bbPress

    october se juge sur la période qui les arrange.

    Je ne te rejoins pas. October se base sur la plus période la plus large possible. Le crowdlending ne se juge pas sur 1 an ou 2.

    je suis ravi de tes statistiques, moi j’observe celles qui sont prévues par le régulateur (qu’October est d’ailleurs un des seuls à respecter!) : taux de défaillance IFP (https://fr.october.eu/statistiques/)

    Seul à respecter? Les autres IFP publient également aussi leur statistiques. (cela fait d’ailleurs près de 3 ans que je les publient dans mon baromètre des taux de défaut) Attention de nombreuses plateforme sont des CIP et n’ont pas les mêmes obligations.

    je constate que l’indicateur « Moyenne du nombre de projets en défaut sur les 3 mois précédents » était au 31/05/17 de 0,57% et est passé au 30/04/19 à 10,31% soit 20 fois plus: que dire de plus?

    Quand on par de 0 c’est très facile de dire que le taux de défaut a été * 20 . Cela n’a pas véritablement de sens. Encore une fois LENDOPLIS a un taux de défaut énorme de 20% et c’est un de mes meilleurs rendements. Je conseille vivement la lecture de cet article sur la complexité d’interprétation du taux de défaut.

    c’est étrange de présenter tes stats en indiquant :

    « Période du 15/11/18 au 06/06/19 : 0 projet October en défaut sur 82 auquel j’ai participé »

    En effet, un projet (Alkor Draka) financé le 11/11/18, soit 4 jours avant ton début de période a planté 2801 prêteurs (un record à ma connaissance) de 75% de leur investissement (presque un autre record) : il faudra entre 20 et 40 projets (suivant la durée et le taux) arrivant à terme pour recouvrer une telle perte.

    Rien d’étrange c’est juste la réalité. Depuis le 15/11/2018 je n’ai aucun projet OCTOBER en défaut sur les 82 Projets auquel j’ai participé. Pour moi c’est une évolution car depuis 7 mois je n’ai pas de projet qui sont tombé en défaut rapidement.

    Pour information j’ai participé à Alkor. Si on en reste là cela sera une perte d’environ 45€ tout à fait gérable par rapport au 100k€ que j’ai pu prêter globalement sur l’ensemble des 1100 projets.

     

    Prêteur sur 1233 Projets via 20 Plateformes Lendix, Pretup, Credit.fr, Lendopolis, Wiseed, Les Entreprêteurs, Lendoshpère, Unilend, Prexem, Bolden, Tributile, Wesharebonds, Fundimmo, Agrilend, Solyllend, Homunity, Lymo, Bienprêter, Miimosa, Enerfip

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

NewsletterA&$

Inscrivez vous pour recevoir les dernières news 

En ce moment 800€ offerts sur vos premiers investissements

Pour finaliser votre inscription veuillez cliquer sur l'email que vous venez de recevoir (Éventuellement vérifiez vos courriers indésirables)

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer
Email