Mes plateformes étrangères

  • Créateur
    Sujet
  • #44121
    Barsa
    Participant

    Bonjour,

    La catégorie International de ce forum n’est pas très étoffée. C’est normal, il est plus rassurant de recourir à des plateformes nationales et c’est bien plus simple pour déclarer ses revenus.

    Je me suis risqué quand même sur quelques plateformes étrangères pour les raisons suivantes :

    • diversification géographique
    • recherche de rendement
    • dans le cas de l’Allemagne : recherche de réduction de risque en investissant sur un marché immobilier qui n’est pas surévalué comme je crois que c’est le cas en France

    Par ailleurs, j’ai découvert que les plateformes étrangères offrent presque toutes un marché secondaire, ce sont donc des placements plus liquides.

    Les plateformes spécialisées dans les prêts à la consommation ne m’intéressent pas pour des raisons étiques (sans compter le risque de défaut qui va sans doute exploser).

    Pour à peu près toutes les plateformes que j’ai testé, ma stratégie est la même : investir 200 euros au démarrage puis après quelques mois de familiarisation, placer une somme plus conséquente. Ensuite moratoire sur au moins un an, je réinvestirai les remboursements et c’est tout. Je tirerai un bilan à ce moment là et je verrai sur lesquelles je reste.

    Pour l’instant, voilà celles où je suis présent :

    • Crowdestor : projets immo et prêts aux entreprises à partir de 50 euros / principalement sur les pays baltes / durées variées de 2 mois à quelques années / versements par virements uniquement / très très hauts taux d’intérêt (15-35% sur le marché primaire et des TRI de 40-50% sur des actifs potables du marché secondaire) / pas de frais investisseurs sur le marché primaire / des statistiques publiées avec un taux de défaut vierge mais des taux de retard énormes donc attention à bien sélectionner les projets / structuration financière des projets très risquée (100% des fonds propres issus du crowdfunding la plupart du temps) / l’interface n’est pas géniale pour suivre les projets mais elle est néanmoins facile à utiliser / Sécurité informatique performante (la plateforme a surmonté une grosse attaque informatique l’année dernière) / Je me méfie comme tout le monde des rendements élevés mais pour l’instant, ça m’a l’air de fonctionner en diversifiant rigoureusement et en évitant les projets les plus pourris.
    • Housers : projets immo à partir de 50 euros / Espagne, Italie, Portugal / rendements 8-10 % sur 12 à 24 mois / genéreux bonus de bienvenue de 50 euros et promos très régulières / frais investisseurs 1% sur crédit carte bancaires et 10% de retenue sur les intérêts / pas de statistiques / Pas de problème sur mon portefeuille pour l’instant. Globalement, le minimum de 50 euros et le bonus de bienvenue sont un bon plan pour de petits portefeuilles
    • Reinvest24 : projets immo à partir de 100 euros (marché primaire) ou de 1 euros (marché secondaire) / Europe de l’est principalement / frais de 1% + commissions sur marché secondaire / taux de 8 à 15% / système élaboré avec une part amortissable et une part in fine / des projets assez moches (barres d’immeuble style années 70 et centre commerciaux) qui ne m’enthousiasment pas mais avec des garanties un peu plus solides
    • Bergfuerst : projets immo à partir de 10 euros / Allemagne, Autriche / pas de frais sur le marché primaire / rendements 5-7 % / pas de statistiques / versement pas pratique du tout, par virement sur un compte différent pour chaque projet / site en allemand uniquement (mais on peut utiliser la traduction automatique) / bonus bienvenue de 10 euros sans minimum d’investissement / service client très réactif (anglophone) / problème technique pour accéder au marché secondaire avec un numéro de portable français (le préfixe +33 n’est pas admis a priori) / Globalement, c’est une découverte récente mais 6 % de rendement avec des risques que j’estime bien moindre sur le marché immobilier allemand, ça vaut le détour. Le hic, c’est surtout le système de versement qui est compliqué à gérer (ajout de bénéficiaire de virement pour chaque opération) et les problèmes techniques avec les numéros de téléphone étrangers mais espérons que cela évoluera.
Affichage de 11 réponses de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Réponses
  • #44124
    PSCL
    Participant

    Merci pour ton retour.

    J’avais étudié les autres plateformes européennes.

    Le bilan que j’avais fait et ce dont pourquoi je n’avais pas investi :

    1. les rendements sont plus faibles (valable surtout pour DE,AU et pays scandinaves)
    2. risques plus important pour les pays baltes (les scandales Envestio, Kuetzal et Grupeer m’ont refroidis)
    3. Volatilité plus importante pour certains pays, surtout l’Espagne
    #44127
    PSCL
    Participant

    Pour autant, je ne déconseille mais il faut faire attention.

    Personnellement j’ai investi dans Mintos et Bondora.

    #44185
    argenterie
    Participant

    Bonjour, où aviez-vous trouvé ces bilans à propos des autres plateformes ?

    #44225
    Barsa
    Participant

    Bonjour,

    De quels bilans parlez-vous?

    #47703
    Barsa
    Participant

    Après environ 1 an de test, je tire un premier bilan de mes plateformes étrangères.

    Housers

    Très mauvaise expérience, je me retire. Les intérêts des projets sont payés mensuellement et rubis sur l’ongle au début puis cela s’arrête, aucun reporting sérieux, des reports à la chaîne. Sans compter que la plateforme est devenue payante pour les comptes dormants (12 mois sans investissements) et que son ergonomie est atroce. Le seul bon point est que son marché secondaire fonctionne à peu près, j’ai pu revendre la plupart de mes investissements avec des pertes quasi nulles (mais j’ai peut-être eu de la chance : c’est le même investisseur qui a racheté la plupart de mes parts). En résumé, je recommande d’éviter.

    Crowdestor

    Très sceptique au départ devant les taux ahurissants, je suis agréablement surpris. Bien entendu il y a des tonnes de projets foireux à éviter sur cette plateforme. Les projets hors UE, les projets restauration/hotellerie/tourisme par les temps qui courent, à fuir. L’immobilier sans garantie financé à 95% par la plateforme, pas la peine non plus. Mais il reste des opportunités intéressantes, surtout sur leur marché secondaire. La plupart de mes sorties (6 projets sur 34) sont des acquisitions du marché secondaire qui m’ont permis d’atteindre des rémunérations jusqu’à 340% en taux annuel. Globalement, la rémunération est élevée et le risque aussi. Une diversification naïve ne suffit pas à assurer un profit mais en scrutant un peu les projets, on peut arriver à bien s’en sortir je crois. C’est un peu comme la bourse finalement. Pour ceux qui aiment le spéculatif.

    Bergfuerst

    Peu de projets et une plateforme peu ergonomique. Versement des intérêts réalisés directement par les sociétés de projet sur mon compte bancaire, parfois pour quelques centimes… Pas facile à suivre mais pas grand chose à redire pour l’instant.

    Reinvest24

    Plutôt déçu. Des frais importants, surtout en achetant de petits montants sur leur marché secondaire (mais c’était justement ce qui m’intéressait). Du coup la rentabilité n’est pas vraiment au rendez-vous. Je vais me désengager, ce n’est pas la peine de compliquer ma déclaration d’impôts pour si peu…

     

    #51220
    Barsa
    Participant

    Bilan après 18 mois d’essais :

    Housers

    Retrait en cours. Deux projets que je n’ai pas réussi à refourguer sur le marché secondaire sont en recouvrement. J’en serai quitte pour une perte de 100 euros, que je ne pourrai probablement même pas déduire des mes gains sur prêts participatifs puisque ça m’étonnerait que la plateforme fournisse une attestation de perte recevable pour le fisc français.

    Crowdestor

    C’est la débandade depuis ce début d’année. Presque plus de projets proposés, par contre ils ont inventé des comptes « flex » supposés financer de la trésorerie d’entreprise  avec paiement journalier des intérêts et retrait des avoirs garanti en moins de 60 jours. Ca n’est adossé à aucune garantie bien entendu. L’année dernière les taux de ces comptes flex étaient de 10-15%, ce qui reste à peu près crédible. Mais ils ont successivement été augmentés cette année pour atteindre 21%. Ca sent le désespoir. Du coup j’ai fouiné un peu et découvert que la société Crowdestor SIA est en liquidation. Ca ne les empêche pas de gérer les projets et procéder aux remboursements pour l’instant mais pour combien de temps?

    Bergfuerst

    Toujours rien à dire, plateforme sérieuse.

    Reinvest24

    Finalement, j’ai changé d’avis sur ce site, je ne vais pas me désengager. Tous les projets sont remboursés ponctuellement, ce qui est très appréciable, et ils ont réduit leurs frais. La guerre en Ukraine a par contre fortement augmenté le risque qui pèse sur leurs nombreux projets en Moldavie. Heureusement ils ont beaucoup diversifié l’offre de projets, il y en a même en Suisse maintenant.

    #51223
    zartoc
    Participant

    Bonsoir,

    En ce qui concerne les frais d’achats sur reinvest24; je ne sais pas trop comment ils fonctionnent mais il se trouve que certaines propriétés ont des « coûts de transaction » mais d’autres pas.

    Comment les reconnaître ? Il suffit de comparer le prix de vente le plus bas sur le « reflection of market state » avec le « minimum amount of investment ».

    Sur cette propriété-là par exemple, le prix minimum d’une part est de 1.03, tout comme le « min amount of investment ».

    les « transaction costs » sont donc à 0.00. Pour acheter 1 part, c’est 1.03€ pas un centime de plus. Pour avoir les 28 parts c’est bien 28*1.03 = 28.84€ et les « transactions costs » sont toujours à 0.00

    En revanche sur cette autre propriété , les parts sont vendues au prix minimum de 1.06€ mais le « min amount of investment » est de 1.07€.

    Ce qui signifie que la plateforme applique un « transaction cost » de 0.01€ par parts…

    Mmmh, non en fait un peu plus. Plus on achète de part et plus on banque. Pour avoir 100 parts il faut verser 107.06€ et non pas 107€. Ça fixe le prix des « costs of transactions » aux alentours de 0.0106€.

    A prendre en compte, donc, chaque fois que vous faites des achats sur le marché secondaire. D’autant plus que les prix évoluent tous les jours.

    Je ne sais pas du tout sur quels critères se fonde Reinvest24 pour appliquer ou non des frais d’achats.

    #51224
    Barsa
    Participant

    Bonsoir,

    L’ergonomie du site Reinvest24 est pas terrible et j’ai renoncé à comprendre précisément leur politique tarifaire. C’est peut-être d’ailleurs parce qu’elle a changé qu’il y a des différences sur les projets en fonction de leur date de commercialisation.

    Pour ma part je préfère avoir une vision globale et surveiller la valorisation du portefeuille. Sur 2021, Reinvest24 me permet de faire 8% net de frais avant impôts. C’est pas trop mal, j’ai pas besoin de regarder plus loin.

    #52351
    MyriamDtr
    Participant

    Avez-vous déjà essayé Peerberry, Sawper et Robocash?

    #52443
    Barsa
    Participant

    Non, jamais essayé et je n’irai pas… j’en suis plutôt à me recentrer sur un nombre restreint de plateforme dont j’ai une bonne appréciation.

    De toutes façons, je suis assez prudent en ce moment, la conjoncture est quand même difficile.

    #52470
    nicoo07
    Participant

    Avez-vous déjà essayé Peerberry, Sawper et Robocash?

    Peerberry et Robocash oui, très satisfait. Même si 75% de mon investissement sur Peerberry a été bloqué à cause de la guerre en Ukraine, les montants sont remboursés petit à petit

    Swaper j’ai testé et je suis sorti, je n’aime pas l’ergonomie du site

    Je ne mets toutefois pas des sommes folles sur ces sites

    un site intéressant pour toutes ces plateformes :

    https://p2pempire.com/en/review

Affichage de 11 réponses de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.