Fiscalité, comment s’en sortir?

  • Créateur
    Sujet
  • #48905
    zartoc
    Participant

    Je parle pas d’une entourloupe pour payer moins d’impôts (pour qui me prenez-vous, mossieur?  😈 ) mais bien de comment être sûr de ne pas faire d’erreurs lors de sa déclaration.

    En effet, le crowdfunding c’est bien souvent des dizaines de plateformes différentes, parfois dans des pays étrangers, des investissements à droite à gauche, des intérêts où la flat tax est parfois prélevée à la source, parfois pas…

     

    Bref, pour ceux qui ont l’habitude, comment faites-vous ?

     

    Déjà une première question: à quel moment faut-il déclarer qu’on a un « compte » ouvert ailleurs que sur notre compte bancaire courant ? Au moment de remplir la décla ? Au moment de toucher les intérêts ? Dès l’ouverture du compte ?

     

    Merci à vous.

Affichage de 3 réponses de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #48906
    Barsa
    Participant

    Salut

    Pour ce qui est de déclarer les comptes, c’est au moment de la déclaration de revenu et cela concerne les comptes ouverts à l’étranger sur l’année concernée par la déclaration. Ce qui est un peu pénible c’est qu’on galère parfois à trouver son numéro de compte ou les coordonnées de la plateforme…

    Pour ce qui est du contenu de la déclaration, je crois pas qu’il y ait de méthode rapide et infaillible pour l’instant…

    #48907
    Serge B
    Participant

    Hello…Question difficile, donc réponse très générale…

    D’abord, confirmation de la réponse de Barsa.

    Et Procedure parallèle pour la clôture des comptes à l’etranger.

    Ensuite, pour la déclaration elle même,  il y a au moins une méthode: Faire un tableau Excel qui reprend tous vos IFU, en brut et avec prélèvement libératoire.

    Le comparer avec ce qui est télétransmis a l’Administration fiscale (qui est le plus souvent faux) Le plus fiable est de considérer vos IFU pour bons, à moins d’avoir une comptabilité probante qui puisse les contredire.

    Remplir les ptites cases qui vont bien, en fonction de votre situation fiscale (PFU ou non) soigneusement ajuster tout le bazar. Et c’est fini.

    Pour les PF basées à l’étranger c’est pas beaucoup plus vache, mais il faut faire un deuxième tableau à partir des éléments qu’ils fournissent, et se référer aux Conventions fiscales bilatérales pour remplir les documents. En cas de doute, ne pas hésiter à questionner le fisc.

    Oui ça peut être TRÈS long, parfois incertain, et avec pas mal de prise de tête car les PF étrangères ne fournissent pas d’IFU français ( pourquoi le feraient elles hein ? 😂😂😂).

    #48999
    zartoc
    Participant

    Merci des réponses. 🙂

Affichage de 3 réponses de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.