Crédit in fine Vs crédit amortissable

  • Créateur
    Sujet
  • #54851
    ghamant
    Participant

    Bonjour,

    J’investis, depuis un an et grâce aux conseils de ce site, dans le crowlending. Pour l’instant exclusivement chez Bienprêter : j’aimerais donc diversifier un peu plus mon portefeuille.
    En réfléchissant à tout ça, je me suis demandé s’il n’était pas plus intéressant d’investir via des prêts amortissables plutôt que des prêts in fine, malgré la différence de rendement généralement en faveur des prêts in fine.
    J’ai bien cherché, je n’ai pas trouvé d’analyse comparative, avec calculs/graphiques à l’appui.
    J’ai essayé mes propres calculs, en partant d’une comparaison entre Bienprêter (in fine avec environ 10%) et Oktober (amortissable avec environ 5%). Oktober et les prêts amortissables, en partant dans l’optique d’une stratégie de réinvestissemnt systématique des remboursements, était largement plus intéressant. Cependant, je me suis trompé dans mon analyse (et peut être que j’ai fait d’autres erreurs encore): j’ai fait mes calculs en partant d’intérêts calculés sur un capital constant :
    Ex : 1000  euros prêtés à 5% sur 10 mois :
    1er mois : 5 euros d’intérêts, capital restant à rembourser                                                                                      900 euros : 2e mois 5 euros d’intérêts (l’erreur est ici : on serait plutô sur 4.5 euros), capital restant  800 euros…).

    Si quelqu’un aurait un avis bien tranché, une analyse comparative…

    Merci

Affichage de 6 réponses de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Réponses
  • #54896
    Patrick Setzekorn
    Maître des clés

    @ghamant, c’est un vrai sujet que tu lances, et pas forcément évident d’y répondre si ce n’est que de comparer certains points et ensuite à chacun de se faire son avis.

    En gros, sur  un prêt de 10% sur 12 mois, cela rapporte 5,5% en amortissable et 10% en In Fine.

    Vu comme cela le prêt In Fine est plus avantageux mais comme le principe du Crowdfunding est de réinvestir chaque mois Capital et Intérêts sur de nouveaux projets, si on le fait systématiquement chaque mois, alors le prêt amortissable se rapprochera lui aussi des 10% puisque le capital et les intérêts continueront de produire des intérêts.

    Dans la logique, où l’on réinvesti chaque mois, le rendement devrait donc être assez proche avec un petit avantage pour le InFine qui n’aura pas de délais de latence entre les différents investissements.

    Je pense que la comparaison entre Amortissable et In Fine se fera donc sur la base d’autres critères :

    • Investir chaque mois sur des projets amortissables est plus Chronophage que le InFine
    • L’amortissable à l’avantage qu’en cas de défaut on a déjà récupéré une partie de son capital et intérêt. Moins de risque de perte à 100%
    • Plus facile de diversifier sur de l’amortissable puisqu’on réinvesti chaque mois sur d’autres projets
    • L’amortissable à l’avantage d’être plus Liquide. Si on a besoin d’argent, on est pas obligé de réinvestir et on peut donc chaque mois récupérer des liquidités.

    Après on a pas toujours le choix entre amortissable ou InFine car l’amortissable c’est avant tout le financement des PME (ex via OCTOBER, PRETUP) et le In FIne c’est plus l’immobilier ou les ENR (ex Raizers, Lendosphere,…). Donc du coup, si on veut de l’immo Amortissable c’est quasi impossible. Dans cette logique c’est donc la catégorie de financement qui imposera le mode de remboursement.

    Petite infos également. Il existe du In Fine avec paiement des intérêts In Fine mais également avec des paiements périodiques (Mensuel, annuel). Exemple certains aimes bien Bienprêter ou ClubFunding car même sur du In Fine les intérêts sont versés mensuellement. C’est un plus qui peut faire pencher sur une plateforme plutôt qu’une autre.

    Investisseurs dans plus de 2 300 projets / 350K€ / Via 26 plateformes

    Mon portefeuille
    800€ de Bonus parrainage

    #54907
    ghamant
    Participant

    Merci pour la réponse. J’en étais venu à cette conclusion concernant la rentabilité. Il faudrait que je me relance dans des « simulations » pour voir à partir de quel pourcentage les prêts amortissables avec réinvestissement immédiat deviennent plus intéressant.
    J’avais oublié l’aspect diversification supplémentaire que permettait l’amortissable.
    Merci pour ce retour d’expérience!

    #54909
    Patrick Setzekorn
    Maître des clés

    Il faudrait que je me relance dans des « simulations » pour voir à partir de quel pourcentage les prêts amortissables avec réinvestissement immédiat deviennent plus intéressant.

    Je ne suis pas sur qu’une simulation t’aide beaucoup car le taux de départ est loin de faire la rentabilité d’arrivée. Aujourd’hui celui qui cherche uniquement la rentabilité va investir soit sur l’immo (in fine), soit sur une plateforme type Bienprêter (in fine également). Historiquement ce sont les deux thématiques qui rapporte le plus (même si bien évidement cela peut être amené à évoluer et que les performances passées ne présagent pas des performances à venir).

    Donc ceux qui investissent dans les autres thématiques type PME, Agriculture, ENR, le font pas que pour le taux et le niveau de rentabilité mais aussi pour la diversification, pour contribuer à des projets dans lesquels ils se sentent en phase, pour générer des revenus chaque mois,…

    Du coup, pour moi la question qu’il faut sans doute se poser, c’est qu’elle stratégie d’investissement je recherche : Rentabilité maximum, ou plutôt diversification, ou matcher ma philosophie de vie et aider les projets qui me tiennent à cœurs,…. Bref les possibilités de stratégies d’investissement sont multiples et c’est ce qui fait la force du crowdfunding.

    Investisseurs dans plus de 2 300 projets / 350K€ / Via 26 plateformes

    Mon portefeuille
    800€ de Bonus parrainage

    #54993
    ghamant
    Participant

    C’est aussi par souci de diversification que la comparaison m’intéressait.
    Bienprêter propose régulièrement les mêmes entreprises : on en vient à prêter toujours aux mêmes. Et puis il y a le risque que l’on prend à  tout mettre sur une même plateforme .

    L’immo pose le problème du minimum d’investissement : il faut un gros capital de départ pour diversifier avec des prêts de minimum 1000 euros. J’ai vu que « premières briques » permettait de palier à ce problème : je vais étudier un peu ça.

    #54994
    Patrick Setzekorn
    Maître des clés

    @ghamant, oui le minimum d’investissement est effectivement un critère et te rejoins sur le fait que le ticket d’entrée de 1000€ dans l’immobilier peut être un frein.

    Si cela peut t’aider ci-joint les minimums d’investissement sur les plateformes 

    Investisseurs dans plus de 2 300 projets / 350K€ / Via 26 plateformes

    Mon portefeuille
    800€ de Bonus parrainage

    #55232
    ghamant
    Participant

    Merci pour le lien!

Affichage de 6 réponses de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.