Avis LENDOPOLIS

  • Créateur
    Sujet
  • #6307
    Patrick Setzekorn
    Maître des clés

    Nous venons de publier un nouvel avis sur LENDOPOLIS. L’ancien datait un peu (2016). Situation contrastée pour LENDOPOLIS qui a connu un beau développement mais dont les taux de défaut élevés le pénalise aujourd’hui. Les perspectives n’en sont pas pour autant inintéressantes, avec une belle diversification de projets depuis le rachat par LA BANQUE POSTALE. Avoir sur une même plateforme du LENDING Entreprise, de l’ENR et de L’immobilier ouvre de belles opportunités pour les prêteurs.

    Si LENDOPOLIS maintient ses performances 2017, 2018 et propose un peu plus de volume alors elle pourra peut être à nouveau se mesurer aux leaders du moment!

    Et vous, vous en pensez quoi?

     

    Investisseurs dans plus de 2 300 projets / 350K€ / Via 26 plateformes

    Mon portefeuille
    800€ de Bonus parrainage

Affichage de 30 réponses de 1 à 30 (sur un total de 30)
  • Auteur
    Réponses
  • #6315
    calice71
    Participant

    Je me suis inscrite en février 2015 et le premier projet auquel j’ai investi n’a pas récolté la somme recherchée, du coup j’ai retiré mes billes.

    Je m’y suis intéressée de nouveau depuis que la plateforme propose des projets ENR et immobilier. Les expériences des prêteurs n’étaient pas très positives sur les forums concernant notamment le recouvrement et la sélection des projets « entreprise ».

    Aujourd’hui, j’ai deux projets dans les ENR et un dans l’immobilier.

    Est-ce qu’ils vont mieux gérer ces nouveaux secteurs ? L’avenir le dira.

    #6317
    Patrick Setzekorn
    Maître des clés

    @Calice71 Ton instinct féminin t’a sans doute préservé vu que 2015 et 2016 ont été de mauvaises années.

    J’estime pour ma part avoir aussi beaucoup de chance, puisque ayant commencé en juin 2016 j’ai pour l’instant échappé à cette vague de défauts sur les projets 2016. Le seul projet en défaut a été une arnaque pour laquelle Lendopolis a été victime et en grand seigneur ils ont remboursés tous les prêteurs!!

    En tout cas je trouve leur nouveau positionnement intéressant et mérite donc que l’on s’y intéresse

    Investisseurs dans plus de 2 300 projets / 350K€ / Via 26 plateformes

    Mon portefeuille
    800€ de Bonus parrainage

    #44807

    Bonsoir à tous,

    Après discussion avec Patrick, je vous rejoins afin de vous proposer un contact direct avec Lendopolis depuis ce forum.

    J’ai intégré l’équipe en janvier 2019 pour superviser toute l’activité ENR. Depuis juillet 2020, je gère l’ensemble de la plateforme.

    Pour votre information, je fus conseiller en gestion de patrimoine indépendant pendant 12 ans. En 2008, j’ai découvert le monde des énergies renouvelables que j’ai suivi en parallèle de mon activité principale avant de m’y consacrer pleinement à compter de 2014. J’ai accompagné une première plateforme de financement participatif pendant 2 ans et demi avant d’intervenir pour le compte de Lendopolis.

    N’hésitez pas à me soumettre toutes vos questions ou remarques, positive comme négative.

    Au plaisir d’échanger avec vous,

    Aurélien

    #44809
    tux
    Participant

    Bonsoir Aurelien de Lendopolis

    Est il prévu que Lendopolis nous propose des bridges ?
    Comme pas mal de monde, je regrette le faible nombre de collectes sans restrictions géographique… merci le cahier des charges de la CRE

    Un like pour votre dernière collecte « Amarenco Zanella 2 ». Les collectes ENR sur 12 mois sont rarissimes et à 3,5%, c’était vraiment pas mal

    #44810
    Patrick Setzekorn
    Maître des clés

    Merci @aurelien-de-lendopolis d’avoir rejoins le forum.

    Personnellement, j’ai quelques petites questions sur Lendopolis :

    1. Lendopolis a t’il fait définitivement une croix sur le financement des PME et sur l’immobilier pour vous concentrer uniquement sur les ENR ? D’autres types de financements seront t’ils proposés dans un avenir proche ?
    2. Côté ENR, la grande majorité des financements que vous proposez sont en actions. Il semble que vos 2 confrères continuent de proposer majoritairement des Obligations, voir dans certains cas des minibons. Pourquoi ce choix et y a t’il un avantage pour nous d’être actionnaire plutôt que possesseur d’obligations ?
    3. La banque postale investit t’elle sur les différents projets?

     

    Investisseurs dans plus de 2 300 projets / 350K€ / Via 26 plateformes

    Mon portefeuille
    800€ de Bonus parrainage

    #44814

    Bonjour Tux,

    Qu’entendez-vous par bridge?

    En effet, Lendopolis a déjà lancé plusieurs collectes type « bridge » selon la définition qu’on lui donne dans le financement de projet. Zanella 2, que vous évoquez, rentre dans cette catégorie.

    #44817

    Bonjour Patrick,

    Aucun choix n’est définitif. Il n’est pas impossible que Lendopolis revienne vers ces thématiques mais rien n’est en préparation en ce sens à court terme. Par ailleurs, nous n’avons pas d’autre expertise à l’étude de façon approfondie sachant que j’intègre dans les ENR tous les projets autour de la transition énergétique. Néanmoins, nous restons en veille avec une volonté forte de rester sur une finance à impact.

    Nos collectes en action découlent des contraintes CRE et concernent uniquement pour l’instant des opérations locales. Nous avons malgré tout encore des collectes en obligation convertible et même prochainement en minibon. Nous n’écartons donc aucun produit financier mais ce sont les projets qui nous dictent ces choix.

    Pour finir, La Banque Postale n’investit pas dans les projets et ne souscrit pas aux collectes qui restent destinées aux personnes physiques. Néanmoins, il arrive qu’elle accorde des crédits longs termes aux opérations que nous accompagnons.

    #44819
    tux
    Participant

    Bonjour Tux,

    Qu’entendez-vous par bridge?

    En effet, Lendopolis a déjà lancé plusieurs collectes type « bridge » selon la définition qu’on lui donne dans le financement de projet. Zanella 2, que vous évoquez, rentre dans cette catégorie.

    Nous sommes d’accord sur la définition. Je n’avais pas fait attention que le projet Zanella 2 en était un.

    Vos confrères d’Enerfip ont proposé l’année dernière une collecte originale https://enerfip.fr/placer-son-argent/investissement-economie_energie/liberty/#gofin-news
    Pensez vous proposer ce genre de collecte basée sur l’efficacité énergétique ? Pourquoi pas dans la rénovation des bâtiments, réduction des pertes calorifiques dans l’industrie…
    Des collaborations avec des entreprises type Saint Gobain pourraient être pertinentes

    #44820

    Les projets d’efficacité énergétique, de stockage d’électricité, de mobilité propre, voir de rénovation des bâtiments rentrent dans le champ actuel d’intervention de Lendopolis. Nous avons des discussions et même des dossiers à l’étude.

    Néanmoins, ces financement ne présentent pas les mêmes caractéristiques et niveaux de risque que les opérations menées pour le solaire ou l’éolien. Les porteurs de projet sont aussi différents donc le travail préparatoire prend plus de temps. L’historique de Lendopolis dans les TPE/PME nous pousse à accorder beaucoup d’attention au couple rendement/risque que nous vous proposons.

    Le passage de collectes à taux élevées, avec un risque de défaut non négligeable, aux collectes ENR offrant des niveaux de sécurité bien plus forts en contrepartie de rémunérations plus faibles, a nécessité beaucoup de pédagogie à l’attention de notre communauté. Cette thématique est maintenant associée par les épargnants, à un risque encadré, malgré quelques dossiers en retard/défaut sur d’autres plateformes. Nous ne souhaitons donc pas que sous couvert qu’il porte la mention ENR ou transition énergétique, un projet soit appréhendé comme « sans risque » alors que le schéma de financement, l’actif sous-jacent et/ou l’emprunteur devrait plutôt le classer dans une typologie TPE/PME comme vous la connaissez historiquement.

    Un acteur comme Saint-Gobain n’a malheureusement pas besoin du financement participatif. Ses banquiers sont ravis de l’accompagner avec des taux bas qui ne correspondant pas aux produits financiers recherchés par les membres de ce forum, si je ne m’abuse.

    #44821
    tux
    Participant

    Merci pour les réponses

    Sur la partie Saint Gobain je pensais plus à une collaboration sur un projet commun. Par exemple une municipalité souhaitant rénover un parc immobilier par exemple. Saint Gobain fournissant la matière première et Lendopolis finançant partiellement ou totalement le projet

    #44822

    Merci pour les réponses Sur la partie Saint Gobain je pensais plus à une collaboration sur un projet commun. Par exemple une municipalité souhaitant rénover un parc immobilier par exemple. Saint Gobain fournissant la matière première et Lendopolis finançant partiellement ou totalement le projet

    Je comprends l’idée et ils nous arrivent d’avoir des acteurs de cette taille/qualité dans certains projets.

    Néanmoins, Saint-Gobain n’est alors pas le porteur de projet. Il serait donc trompeur de mettre en avant leur nom dans une collecte car le risque ne serait pas dépendant d’eux. Ils peuvent fournir les matériaux sans se préoccuper de la solidité de l’opération financière à long terme.

    #44823
    Serge B
    Participant

    Bonjour Aurélien, je salue votre initiative de venir rencontrer les investisseurs ici. Comme Tux je regrette vivement que le dogmatisme écolo-bobo de la CRE cantonne le financement à des territoires. On pourrait admettre des priorités dans le temps où des taux différenciés, ça oui !

    je salue la diversité de ce que vous proposez, solaire, éolien, développement. Il y en a pour toutes les sensibilités, avec des tickets d’entrée modiques ( vous ne me ferez jamais aller sur de l’éolien ).

    Quant aux actions…bah non mais ce n’est peut être qu’une question de temps. Je préfère prendre ma perte fiscalement déductible en cas de problème que d’être collé avec une action sans marché, et sans doute sans valeur. Et puis trop facile pour un opérateur un peu « limite » de se soustraire à ses obligations de cette façon. (Il doit y en avoir dans l’ ENR aussi.

    A très bientôt pour vos prochaines collectes.

     

    #44862
    Barsa
    Participant

    Bonjour Aurélien,

    J’habite un département d’outre mer et je n’ai pu investir que sur une seule collecte réservée en 2020 et rien pour l’instant en 2021. Toutes les collectes sans restrictions ont par ailleurs le même porteur de projet (Amarenco) si bien que n’investis plus que de tous petits billets car mon exposition à cet opérateur commence à être élevée.

    Les collectes ouvertes à tous vont-elles se diversifier prochainement ?

    #44873

    Bonjour à tous,

    Avec un peu de retard, voici mes réponses aux questions/remarques de Serge B et Barsa.

    La limitation territoriale des collectes n’est pas une volonté de la CRE mais la conséquence d’une vision concurrentielle de la Commission Européenne. Sans cette contrainte département/départements limitrophes, le bonus accordé aux développeurs faisant appel au financement participatif serait considéré comme une aide d’Etat et donc interdite. Ce bonus est même modifié dans le nouveau cahier des charges qui va régir les futurs appels d’offre pour les projets d’énergie renouvelable en France. On en parlera le moment venu.

    Le risque sur les schéma en action est différent mais pas obligatoirement plus fort. Par contre, il faut savoir que le marché des actifs de production d’électricité est très actif et que les centrales ou parcs éoliens se vendent très cher et assez vite. Aussi, si vous vous retrouvez actionnaire (en autres lors de la conversion d’une obligation), les titres sont suffisamment liquides pour déboucler l’opération et donc vous éviter d’être « collé ».

    Concernant Amarenco, ils ont clairement réalisés beaucoup d’opération chez nous. La très forte levée de fonds réalisé en 2020 (160 m€) nous conforte donc dans notre analyse de cet acteur. Malgré tout, il faut aussi tenir compte du fait que vous financez un projet et non Amarenco. Ce « sponsor » est certes important dans la bonne gestion de l’opération et la mise en place de son refinancement. Néanmoins, notre analyse est fortement concentrée sur l’actif car c’est généralement lui qui va assurer la mise en place d’une nouvelle dette long terme. L’analyse d’Amarenco est alors secondaire sauf si une garantie maison-mère est donnée.

    #44884
    enr
    Participant

    pour plus d’informations sur la levée de fonds d’Amarenco : concrètement, cela signifie qu’en ayant renforcé ses fonds propres, Amarenco dégage de la capacité à emprunter plus (banques, crowd) et/ou à un taux moins élevé (baisse du risque).

    #44893
    Serge B
    Participant

    Merci Aurélien pour cet éclairage intéressant sur l’investissement en actions .

    Ceci veut dire que ces actions pourraient donc être reprises par un acheteur du projet en cause ?

    C’est bien la solution qui  semble se dessiner puisque semble-t-il, elles sont obligatoirement nominatives et ne font pas l’objet d’une inscription à une cote officielle ? Et en ce cas, qui assurerait la mise en rapport entre l’acquéreur éventuel et les actionnaires individuels.

    J’ignorais totalement qu’il y avait un « marché secondaire » des centrales éoliennes ou photovoltaïques, tout comme la raison profonde des priorités territoriales de souscription .

    #44897

    Serge B,

    Je confirme que les titres peuvent être cédés mais cela ne veut pas dire que vous retrouverez votre mise à chaque fois. Cela dépendra de votre prix d’entrée, du taux de détention dans la société et de la qualité des actifs sous-jacents…

    Concernant le marché secondaire des actifs de production, voici un exemple d’acteur faisant l’intermédiaire : https://www.envinergy.com/annonces-centrales-solaires-s758.html

    Il faut savoir que les principaux développeurs que vous voyez sur les plateformes, sont acheteurs et près à payer assez cher.

    #44916
    Serge B
    Participant

    Merci de cet éclairage ! une vente même à perte permet aussi d’extérioriser une moins value-fiscale, et par rapport à une perte totale sur un projet obligataire, c’est à considérer.

    #48767

    Bonjour à tous,

    Au nom de toute l’équipe, je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. J’espère que le financement de participatif restera attractif pour chacun d’entre vous. Nous ferons en tout cas ce qu’il faut pour vous proposer de beaux projets sur Lendopolis.

    Depuis plusieurs semaines, nous avons eu plusieurs remboursements anticipés de la part d’un porteur de projet. Même si cela s’accompagne d’une perte d’opportunité, je considère cela comme une bonne nouvelle avec une diminution du risque. On peut même analyser cet acte de gestion comme salutaire de la part de l’emprunteur et rassurer sur la qualité du papier encore en circulation.

    Je suis preneur de votre lecture de ces événements car les réactions sont parfois surprenantes.

    #48769
    zerocool81
    Participant

    Bonjour à tous, Au nom de toute l’équipe, je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. J’espère que le financement de participatif restera attractif pour chacun d’entre vous. Nous ferons en tout cas ce qu’il faut pour vous proposer de beaux projets sur Lendopolis. Depuis plusieurs semaines, nous avons eu plusieurs remboursements anticipés de la part d’un porteur de projet. Même si cela s’accompagne d’une perte d’opportunité, je considère cela comme une bonne nouvelle avec une diminution du risque. On peut même analyser cet acte de gestion comme salutaire de la part de l’emprunteur et rassurer sur la qualité du papier encore en circulation. Je suis preneur de votre lecture de ces événements car les réactions sont parfois surprenantes.

    Bonjour Aurélien et meilleurs vœux également.

    Je suppose que vous faites référence aux remboursements Amarenco.

    Je pense que la frustration des prêteurs être liée au fait que la société a pu rembourser de façon anticipée des projets rémunérés à 5% après avoir sécurisé des financements corporate à hauteur de 3,5% (chez vous comme chez un de vos concurrents).

    Du point de vue d’Amarenco c’est de l’excellente gestion, du point de vue des prêteurs en revanche cette perte d’1,5pts de rémunération est très frustrante vous en conviendrez.

     

     

    #48770
    Barsa
    Participant

    Bonjour Aurélien,

    Pour ma part, les remboursements anticipés sans pénalité m’irritent un peu lorsque j’ai payé des frais de souscription. Ce n’est pas le cas chez vous donc pas de problème. Je constate surtout que l’opérateur en question a réduit son taux de 2 % en 1 an et qu’il a tendance a liquider les obligations aux taux plus élevés alors qu’il continue de collecter massivement… C’est son droit et son intérêt, tant mieux pour lui, tant pis pour nous… Reste que ça ne m’intéresse pas de prêter en dessous de 4.5%, même pour des ENR.

    De manière plus générale, je déplore qu’il y ait si peu de collectes ouvertes à tous sur Lendopolis. Mes investissements sur votre plateforme ne cessent de diminuer faute d’opportunités…

    Bien cordialement,

    #48803

    Bonjour,

    Il est certain que le fait que la réalisation de collectes à 3,5% et les remboursements anticipés soient concomitants, ne favorise pas la compréhension et l’approbation d’une telle stratégie.

    Je tiens à préciser quelques points. Toutes ces collectes sont propres à des projets spécifiques avec des risques différents, non corrélé et avec des maturités plus ou moins longues. Elles sont toutes rattachées au groupe Amarenco mais les émetteurs sont distincts.

    Au final, un seul dossier a été « refinancé ». Il s’avère que cela a été fait sur 2 plateformes puisque les collectes étaient menées d’un côté chez Lendosphère et de l’autre, la communauté de Lendopolis bénéficiaient de remboursements anticipés. La baisse de taux était alors moins marquée.

    Entre les projets en développement, ceux à construire, les refinancements de fonds propres sur des projets en exploitation, les crédits-relais dans le cadre d’acquisition et les financements corporate, je suis bien conscient que la lecture des collectes ENR n’est pas toujours simple.

    Concernant la disponibilité de collecte dite « nationale » sur Lendopolis, nous y travaillons avec comme objectif d’en avoir en continue en 2022.

    Je reste à votre disposition pour toute question.

    #49009
    Barsa
    Participant

    @ Aurélien

    Encore un remboursement anticipé avec Amarenco. Personnellement, je ne mettrai plus un centime dans leurs projets, s’il y en a. Leur collecte à 4,5% sur Lendosphère est plus que laborieuse et avec une inflation à 2%, je vois mal quels particuliers iront prêter à 3,5%…

    Amicalement,

    #49089

    Barsa,

    Je comprends votre réaction. Ce dernier remboursement anticipé concerne le projet que je citais comme étant commun à deux plateformes. Amarenco a souhaité optimiser son coût de financement tout en diminuant la garantie maison-mère donnée. Je ne peux pas leur reprocher même si je reconnais que cela est frustrant pour les investisseurs.

    Concernant les produits à 3,5%, leur maturité est bien plus courte (12 à 18 mois). L’effet inflation n’a pas encore été anticipé. Nous verrons lors de la prochaine collecte si ce taux est amendé.

    Je reste à votre disposition pour toute question.

    #49093
    Serge B
    Participant

    Bonjour Aurélien, bonjour à tous,

    On ne peut pas reprocher à Amarenco de structurer ses financements en faveur de taux plus bas. C’est de bonne gestion et le recours à des financements meilleur marché démontre sa bonne santé financière.

    Pour nous investisseurs, cette cascade de remboursements anticipés pose souci . Se replacer à 3,75% c’est à dire à 2,62% PFU déduit n’est plus intéressant, sauf éventuellement sur du très court terme (18-24 mois). Cela reste tout de même un placement à risques…

    Donc c’est dommage mais au revoir à Amarenco 😢

    Meilleurs voeux à vous aussi et merci de votre intervention.

    #49126
    Serge B
    Participant

    Ce qui suit ne concerne pas Lendopolis mais une autre plateforme , mais c’est l’illustration d’un propos plus général :

    Nous venons d’apprendre la mise en redressement judiciaire de la maison – mère de Cap-Sud, qui coiffe les projets de toitures sur hangar agricole dont le nom commence par MAS (et un numéro derrière)

    Il y a des repreneurs, le marché semblant en effet bien organisé, et avec un peu de chance tout se soldera peut être par un simple retard. Espérons !

    Ceci pour dire trois choses en confirmation de nos précédentes conversations:

    • Le risque sur l’ENR est bien réel même si sa fréquence semble moindre que sur l’immobilier et l’Equity.
    • Ce risque est très mal rémunéré.
    • Il peut à mon avis être réduit en ne concluant qu’avec des mastodontes du secteur, au prix de taux encore plus bas (Total, EDF, CNR, Amarenco…) .

    Cruel dilemne .

    #49127
    Minh
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je me permets de réagir à ce fil de discussions, et remercie LENDOPOLIS pour son intervention.

    On ne peut reprocher à une entreprise de saisir une opportunité de remboursement anticipé, c’est une évidence. On ne peut non plus reprocher ce contexte à la plateforme de financement.

    Le défaut partiel ou total, le remboursement anticipé, font partie du deal, et en tant qu’investisseurs il me semble déplacé de considéré que tout nous est dû. Participer individuellement à un financement au bénéfice d’une société qui mène à terme son projet ou réussi dans son développement, n’est-ce pas le fondement même du crowdfunding ? Je considère que la rentabilité en est une forme de récompense, mais pas la seule.

    Considérant ceci, c’est de la responsabilité de chacun, effectivement, de placer le curseur dans un équilibre un peu instable entre le retour sur investissement, l’enthousiasme généré par le projet, son sens avec nos valeurs, et l’ensemble des risques associés.

    Bonne journée

    #49130
    Barsa
    Participant

    Bonjour Minh,

    Si tu lis bien le fil, tu verras qu’il n’y a aucun reproche vis-à-vis de qui que ce soit. Si Aurélien est présent sur ce forum, c’est avant tout pour sonder le sentiment des investisseurs je pense. Du coup, maintenant il sait qu’il y a un risque réel de désaffection des collectes à 3,5% dans un contexte de retour d’une inflation modérée après une longue période d’inflation quasi nulle. Quant à Amarenco, ils ont parfaitement le droit d’exercer leurs clauses de remboursement anticipé mais moi j’ai tout autant le droit de ne plus leur prêter…

    #49131

    Ce qui suit ne concerne pas Lendopolis mais une autre plateforme , mais c’est l’illustration d’un propos plus général : Nous venons d’apprendre la mise en redressement judiciaire de la maison – mère de Cap-Sud, qui coiffe les projets de toitures sur hangar agricole dont le nom commence par MAS (et un numéro derrière) Il y a des repreneurs, le marché semblant en effet bien organisé, et avec un peu de chance tout se soldera peut être par un simple retard. Espérons ! Ceci pour dire trois choses en confirmation de nos précédentes conversations:

    • Le risque sur l’ENR est bien réel même si sa fréquence semble moindre que sur l’immobilier et l’Equity.
    • Ce risque est très mal rémunéré.
    • Il peut à mon avis être réduit en ne concluant qu’avec des mastodontes du secteur, au prix de taux encore plus bas (Total, EDF, CNR, Amarenco…) .

    Cruel dilemne .

    Bonsoir Serge,
    Il est certain que le secteur des ENR ne doit pas être associé à une absence total de risque. Cet éventuel défaut, sur lequel je ne me prononcerais pas spécifiquement, n’est malheureusement pas le premier dans le secteur.
    Même si le cadre global est sécurisant et dynamique, il ne faut pas oublier que les porteurs de projets peuvent subir des crises de croissance ou des soucis de gestion. Entre 2019 et 2021, de nombreux rachats de sociétés ont eu lieu. La concentration tendait à être forte, ce qui faisait baisser le risque et donc les taux de rémunération pour les investisseurs.
    Depuis quelques mois, de nombreux acteurs émergent et redonnent un peu d’hétérogénéité à cet écosystème. L’afflux de liquidité a néanmoins tendance à écraser les écarts de taux sur les collectes entre les plus gros et les plus petits. Il faut par ailleurs noter que les financements recherchés sont très divers. Du corporate au financement de projet, les risques ne sont pas les mêmes.
    Suite à notre rachat par La Banque Postale, nous nous attachons à analyser au maximum les dossiers que nous présentons, tout en acceptant d’en perdre certains, faute d’être les mieux disants. Malgré cela, nous ne pourrons potentiellement pas éviter tous les aléas de la vie des entreprises que nous accompagnons. La sélection par le nom et la taille est une stratégie mais in fine, vous financez majoritairement des actifs recherchés et donc cessibles dans de bonnes conditions.

    Je reste à votre disposition pour toute question.

    #49132

    Bonjour Minh, Si tu lis bien le fil, tu verras qu’il n’y a aucun reproche vis-à-vis de qui que ce soit. Si Aurélien est présent sur ce forum, c’est avant tout pour sonder le sentiment des investisseurs je pense. Du coup, maintenant il sait qu’il y a un risque réel de désaffection des collectes à 3,5% dans un contexte de retour d’une inflation modérée après une longue période d’inflation quasi nulle. Quant à Amarenco, ils ont parfaitement le droit d’exercer leurs clauses de remboursement anticipé mais moi j’ai tout autant le droit de ne plus leur prêter…

    Bonsoir Barsa,

    Certes je viens vous sonder, mais mon objectif premier est d’être disponible pour vos questions tout en vous apportant mon expertise sur le secteur des ENR.
    Cela fait plus de 10 ans que j’investis dans des actifs de production d’électricité à titre personnel. Même si nous tentons chez Lendopolis d’être les plus complets possibles dans nos pages projets, la profondeur et la complexité de cette thématique me poussent à insister sur la pédagogie.

Affichage de 30 réponses de 1 à 30 (sur un total de 30)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.