50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS2019
(Last Updated On: 24 septembre 2019)

Jérémie Benmoussa, fondateur de la plateforme de crowdfunding immobilier Fundimmo était hier sur BFM BUSINESS. C’était l’occasion de faire un point sur les très bons chiffres du crowdfunding immobilier sur le premier semestre 2019 mais le fondateur de Fundimmo en a égaleemnt profité pour tirer la sonnette d’alarme sur certains acteurs qui auraient des retards dépassant largement le cadre contractuel.

Jérémie Benmoussa Co-fondateur Fundimmo sur BFMTV

2019 nouvelle année record pour le Crowdfunfing immobilier?

Selon Jérémie Benmoussa, le Crowdfunding immobilier sur le premier semestre 2019 montre une belle progression tant au niveau des montants collectés qu’au niveau des montants remboursés.

A mi 2019 nous serions déjà à 130 M€ collectés versus les 180 M€ collectés sur l’ensemble de l’année 2018. Belle hausse également des remboursements puisque les remboursements ont déjà atteint 45 M€ ce qui correspond quasiment à ce qui a été remboursé sur 2018.

Une année record se profil donc dans l’immobilier et c’est un bon point pour les investisseurs toujours plus nombreux à prêter sur ce support d’investissement. A noter que le marché du Crowdfunding immobilier ne représente actuellement que 3% du marché finançable avec donc une belle marge de progression possible.

50 € offerts pour 200 € prêtés avec le code AS2019

Attention certains retards laissent envisager des défauts à venir

S’il a toujours été clair que le crowdfunding  était un placement risqué, jusqu’à présent l’immobilier hors l’affaire Terlat avait réussi à montrer un haut niveau de rendement avec quasiment pas de défaut. Il semble que certains signaux montrent que de nouveaux défauts pourraient voir le jour, c’est tout du moins ce qu’à laissé entendre Jérémie Benmoussa lors de son interview. Si l’ensemble des acteurs sont censés publier leurs indicateurs de performances mis en place par Financement Participatif France, les indicateurs de défauts de certaines plateformes ne seraient pas en phase avec la situation actuelle.

Jérémie Benmoussa indique au cours de l’interview que certaines plateformes n’ont pas remboursé au moins 30% de leur encours sur la période 2016 et 2018 ce qui laisse envisager « certaines problématiques de remboursement, voir à terme de défaut de remboursement ».

Les indicateurs de défaut dans l’immobilier sont t’ils fiables?

Depuis la mise en place des indicateurs de performances fin 2017, nous avons souvent pointé le fait que certaines plateformes ne jouaient pas le jeu en ne les publiant pas (Voir notre baromètre des taux de défaut). Aujourd’hui Jérémie Benmoussa va plus loin en indiquant que parmi les plateformes qui les publient certaines dans l’immobilier seraient moins transparentes que d’autres sur les retards.

Alors que dans le prêt aux entreprises un retard de 180 jours est considéré comme un défaut (voir même 60 jours si on se base sur l’indicateur légal et non l’indicateur FPF), dans l’immobilier la tendance est de considérer un défaut que lorsqu’il y a été juridiquement reconnu. Une situation bien évidement qui laisse entendre un manque de transparence de certaines plateformes qui ne semblent pas intégrer ces importants retards dans leur page de statistiques.

Les investisseurs seraient t’ils moins vigilant sur les retards dans l’immobilier que dans le prêt aux entreprises et du coup ont t’ils conscience de ces retards? Si on considère que la quasi totalité des contrats dans l’immobilier ont une période de 6 mois de retard contractuel possible et que s’il faut ajouter ensuite 180 jours (6 mois) pour considérer le projet en défaut autant dire que peu d’investisseurs vont vraiment s’inquiéter avant une éventuelle communication de la plateforme. Reste néanmoins important de remonter qu’il y aurait certains projets qui auraient déjà 18 à 24 mois de retard.

Une belle dynamique mais…

Si la dynamique autour du crowdfunding immobilier semble toujours très bonne avec encore de belles perspectives à venir, il semble que le message de Jérémie Benmoussa, était de sensibiliser les investisseurs sur le suivi des indicateurs et pas seulement les indicateurs de défaut mais également certains indicateurs comme les ratios de remboursement des encours.

Chaque année Fundimmo réalise le baromètre du Crowdfunding immobilier en partenariat avec HelloCrwodfunding dont nous vous invitons a consulter de manière régulière les différents suivi de projet (projet en cours, terminés, en retards contractuel, en retards non contractuel,…). N’hésitez pas donc à multiplier les sources d’information.

En attendant les résultats du baromètre 2019 que Fundimmo publiera très certainement début 2020, il nous parait important qu’FPF et les plateformes membres puissent s’accorder sur une vraie définition commune de ce que l’on appel un retard, un défaut et une perte, afin peut-être on l’espère d’éviter de donner du grain à moudre à nos « amis » de l’UFC QUE CHOISIR

N’hésitez pas à partager votre retour d’expérience sur les retards et défauts du crowdfunding immobilier dans le forum.

L’intégralité de l’interview de Jérémie Benmoussa sur BFM BUSINESS est disponible ici :

 

A Lire également  [Vidéo] TOP 15 des montants financés Crowdfunding

NewsletterA&$

Inscrivez vous pour recevoir les dernières news 

En ce moment 800€ offerts sur vos premiers investissements

Pour finaliser votre inscription veuillez cliquer sur l'email que vous venez de recevoir (Éventuellement vérifiez vos courriers indésirables)

7 Partages
Tweetez5
Partagez
Partagez2
Enregistrer
Email